Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Avortement : le milliardaire Warren Buffett, mécène discret mais (très) généreux…

© trackrecord
Partager

Quatrième fortune mondiale, l’homme d’affaires aurait versé 115 millions de dollars à des associations pro-avortement en 2011.

11/03/2014

Warren Buffett est la quatrième fortune mondiale avec 53,5 milliards de dollars à son actif, selon le dernier classement Forbes. Le magnat américain, adulé et respecté par des générations de financiers pour son flair visionnaire et son sens des affaires, financerait des associations pro-avortement via sa fondation.

A l’image de son ami Bill Gates, première fortune mondiale, Warren Buffet a l’habitude de reverser une grande partie de ses gains à la fondation qu’il a créée, la Susan Thompson Buffett Fondation (en hommage à sa femme décédée), à des fins caritatives. En 2012, il était ainsi le plus grand philanthrope mondial.

Mais, à y regarder de plus près, on s’aperçoit qu’une grande part des fonds de la fondation, qui est du reste peu transparente sur ses activités, est reversée à des associations pro-avortement. Le National Review a en effet mené l’enquête et révélé qu’au cours de l’année 2011, la fondation aurait versé pas moins de 115 millions de dollars à des associations « pro-choix », dont une grande partie était des groupes pro-avortement.

Cette année- là, ce sont par exemple 40 millions de dollars qui ont été versés au Planning familial américain et 21 millions de dollars pour le numéro vert national. L’objectif de cette ligne téléphonique est notamment d’aider les femmes n’ayant pas les ressources financières nécessaires pour procéder à un avortement. On apprend de même qu’un million de dollars a été donné pour soutenir le « Projet d’accès à l’avortement » (Abortion Access Project), afin de promouvoir l’avortement dans les communautés dites « socialement conservatrices », en particulier dans les hôpitaux catholiques.

Mais ce genre de transactions ne se cantonne pas aux Etats-Unis. Toujours selon le National Review, on retrouve aussi des aides financières aux associations pro-avortement et aux campagnes pour la pilule du lendemain, ou pilule abortive, dans les pays en développement. Le journal LifeSiteNews affirme que l'homme d'affaires serait un défenseur du contrôle démographique en voulant limiter les naissances dans ces pays.

Âgé de 83 ans, Warren Buffet fait la pluie et le beau temps à Wall Street. Une seule de ses paroles peut bouleverser un cours de bourse. Récemment, il avait aussi créé la polémique en critiquant la politique fiscale des Etats-Unis et en réclamant plus de taxes pour les personnes les plus riches. Bien que Warren Buffet ne se soit jamais prononcé sur la question de l’avortement, ces révélations trouvent leur cohérence dans la politique pro-avortement du gouvernement Obama.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]