Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 22 septembre |
Saint Maurice
home iconÉglise
line break icon

14 (mauvaises) raisons de ne pas vous confesser

La Prelatura de Moyobamba - Publié le 10/03/14

Allez, avouez que vous en utilisez quelques-unes comme prétexte pour ne pas vous réconcilier avec Dieu...

Qui est donc le prêtre pour pardonner les péchés ?
Seul Dieu peut pardonner les péchés. Nous savons que le Seigneur a donné ce pouvoir aux apôtres (Jn 20, 23) ; en outre, cet argument, je  l’ai déjà lu quelque part… Ah oui dans l’Evangile : c’est ce que disaient les pharisiens, avec indignation, quand Jésus a pardonné les péchés… (Mt 9 1-8) !

Je me confesse directement à Dieu, sans intermédiaire
Génial… Mais il y a quelques "mais"… Comment allez-vous savoir que Dieu accepte votre repentir et vous pardonne ? Vous entendez, peut-être, une voix céleste qui vous le confirme ? Comment savez-vous que vous êtes en situation d’être pardonné ?

La chose n’est pas si simple… Une personne qui vole une banque et refuse de rendre l’argent, aura beau se confesser directement à Dieu ou à un prêtre, si elle n’a pas l’intention de réparer le dommage causé  – dans ce cas précis, rendre  l’argent –  ne peut pas être pardonnée… parce que c’est elle-même qui ne veut pas "se défaire" du péché. Par ailleurs, cet argument n’est pas nouveau ; il y a près de 1 600 ans, saint Augustin répliquait à ceux qui invoquaient le même argument : "Non, que personne ne se dise : je fais en secret pénitence devant le Seigneur… Car alors le Seigneur aurait-il dit sans raison : "Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel". Sans raison aussi que  les clés du Royaume des Cieux auraient été confiées à l’Église ? Ce faisant, nous frustrons l’Évangile de Dieu, nous rendons inutile la parole de Dieu".

Pourquoi  devrais-je avouer mes péchés à un homme comme moi ?
Parce que cet homme n’est pas une personne quelconque : il a le pouvoir spécial de pardonner les péchés (le Sacrement de l’Ordre). C’est pourquoi vous devez aller à lui.

Pourquoi devrais-je  dire mes péchés à un homme qui est un pécheur comme moi ?
Le problème n’est pas la « quantité » des péchés : s’il est moins, autant ou plus pécheur que vous …. Vous n’allez pas vous confesser parce que le prêtre est  saint et immaculé, mais parce qu’il peut vous donner l’absolution, un pouvoir  qui lui a été conféré par le sacrement de l’Ordre, et non pour sa bonté. C’est une chance – en réalité, une disposition de la sagesse divine – que le pouvoir de pardonner les péchés ne dépende pas de la qualité personnelle du prêtre, ce qui serait terrible, car on ne saurait jamais qui est assez saint pour pardonner. En outre, le fait qu’il soit un être humain et que, comme tel, il a péché, facilite la confession : précisément parce qu’il a expérimenté dans sa propre chair ce que c’est que d’être faible, et, par conséquent, il est mieux à même de vous comprendre.

J’ai honte
C’est logique,  mais il faut la surmonter. C’est un fait connu de tous : plus il vous coûte de dire quelque chose, plus grande sera la paix intérieure que vous éprouverez après l’avoir dite. Et c’est justement  parce que vous vous confessez peu qu’il vous en coûte ;  si vous le faites plus souvent, vous n’aurez plus cette honte, vous verrez !
De toutes façons, ne vous croyez pas aussi original que cela… Ce que vous allez lui dire, le prêtre l’a déjà entendu des milliers de fois. À ce stade de l’histoire, il est difficile de croire que vous pouvez inventer de nouveaux péchés, ne trouvez-vous pas ?
Enfin, n’oubliez pas ce que nous a enseigné un grand saint : le Diable  ôte la honte à l’heure de pécher, et vous la rend, multipliée par deux, à l’heure de demander pardon. Ne tombez pas dans son piège.

Je confesse toujours les mêmes choses
Ce n’est pas un problème. Il faut confesser les péchés commis, et il est assez logique que nos défauts soient toujours plus ou moins les mêmes. Ce serait terrible de changer constamment de défauts ; quand vous prenez votre bain ou lavez vos vêtements, vous ne vous attendez pas à ce que de nouvelles tâches apparaissent, que vous n’auriez jamais vues auparavant ; la saleté est toujours plus ou moins du même type. Pour vouloir être propre, il suffit de vouloir enlever la crasse… qu’elle soit originale ou ordinaire.

  • 1
  • 2
Tags:
Carêmeconfessionsacrements
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
3
Jeanne Larghero
Contraception : si c’est gratuit, c’est toi le produit !
4
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
5
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
6
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement