Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconActualités
line break icon

Contre l’exclusion sociale : M. Hollande passez à la vitesse supérieure !

Secours catholique - Publié le 07/03/14


Mobiliser l’ensemble des acteurs de la formation

L’accès à la formation des personnes peu qualifiées est aussi un enjeu majeur pour favoriser leur retour à l’emploi. Cet enjeu peut être traité dans le cadre de ces négociations interprofessionnelles ou au sein d’une branche, comme le prévoit la loi sur la formation professionnelle votée par le Parlement.
Nous considérons que l’ensemble des acteurs de la formation doit s’en saisir et faire clairement de la formation des demandeurs d’emploi, y compris des salariés à temps partiel subi, une priorité nationale. Crédité au gré du temps de travail réalisé, le compte personnel de formation risque de reproduire une inégalité d’accès à l’emploi puisque ceux qui acquièrent le plus de droits sont ceux qui travaillent déjà.
Un abondement fort de ce compte, par l’ensemble des acteurs publics et économiques, et non pas uniquement par les branches professionnelles, permettrait de renforcer la formation de ceux qui cotisent peu : chômeurs, salariés à temps partiel ou qui occupent des emplois d’insertion, créateurs d’entreprise en situation de précarité.

Des clauses sociales dans les achats de la collectivité publique

La commande publique représente un troisième engagement collectif à prendre pour donner les moyens d’un retour à l’emploi aux personnes en difficulté. La possibilité d’intégrer des clauses sociales dans les achats de la collectivité publique existe, donnant un moyen de confier des heures de travail à des personnes en insertion. Cette possibilité n’est aujourd’hui utilisée que très marginalement, et souvent mise en œuvre dans de mauvaises conditions ne servant pas le développement de compétences des personnes en insertion.
Des solutions existent. Des entreprises comme acteurs de l’insertion l’ont déjà prouvé. Passons donc à la vitesse supérieure.
Ce pacte de responsabilité collective doit aussi assurer des ressources et des conditions de vie dignes lors de la reprise d’emploi. L’aide aux travailleurs pauvres ou modestes est essentielle pour soutenir les personnes à s’engager dans un emploi, même à temps partiel, même mal rémunéré. Cette aide est largement inefficace aujourd’hui et la contribution de l’Etat, malgré l’augmentation des situations de pauvreté en emploi, diminue à cause du non recours au RSA activité et du gel de la prime pour l’emploi, dont le nombre de bénéficiaires baisse chaque année.
Il est urgent de réformer ces dispositifs en se donnant les moyens budgétaires d’un soutien fort à tous les allocataires en reprise d’activité, sans créer de perdants. L’activité doit être valorisée par un complément de revenu simple, accessible et réactif.

L’Économie Sociale et Solidaire

Ce pacte de responsabilité ne saurait enfin être complet sans un renforcement des mécanismes de protection sociale. Le choc d’offre ne suffira pas à rétablir le plein emploi et à faire disparaître l’exclusion sociale. La réduction des allocations chômage en Allemagne a provoqué, malgré la reprise de l’emploi, une augmentation sensible de la pauvreté et des inégalités.
Le financement du pacte ne peut donc se faire au détriment des dépenses de solidarité assurant un filet de sécurité à l’ensemble des citoyens de notre pays. Les récentes décisions de gel de la progression de certaines allocations sociales qui concernent les publics les plus en difficulté (des aides personnalisées au logement par exemple) sont à ce titre particulièrement préoccupantes. Les dispositifs de lutte contre la pauvreté et de solidarité, doivent être préservés des coupes budgétaires et sanctuarisés dans une période de montée de la précarité et de l’exclusion.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
chomageFranceFrançois Hollandepauvrete
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement