Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconAu quotidien
line break icon

C’est comment, grandir aux côtés d’une sœur ou d’un frère trisomique ?

Capucine - Publié le 28/02/14

Un superbe reportage publié sur le site Capucine arrive à cette conclusion lumineuse : avoir une soeur trisomique, c'est une « vraie richesse ! »

28/02/2014

Les médias parlent régulièrement de la trisomie, des difficultés rencontrées par les personnes handicapées mentales et leurs parents. Mais qu’en est-il de la parole donnée aux frères et sœurs ? Comment grandir et évoluer à côté d’une sœur ou d’un frère trisomique ?


Capucine Magazine pour filles, avec le soutien de « Trisomique et alors ?» et la Fondation Le Jeune, a recueilli une série de témoignages, d’anecdotes, qui sont de véritables « témoignages d’amour » et de « liens fusionnels ». En acceptant de répondre à Capucine, tous ces frères et sœurs visaient un même but : échanger le regard des gens et montrer le bonheur d’avoir une petite sœur aussi exceptionnelle.

« J’ai immédiatement su que c’était une chance. Elle nous guide, nous montre le droit chemin. Grâce à elle, j’ai beaucoup mûri. Elle m’a aidé à grandir. Pour moi, c’est l’ange de la famille. Je vis avec elle, et c’est elle qui me donne chaque jour mon sourire, ma joie, ma bonne humeur et l’espérance de vivre ! », déclare Blandine, en parlant de sa petite sœur Abigaëlle, de 5 ans.

« À sa naissance, nous avons eu beaucoup de mal à accepter son handicap. Nous n’étions pas au courant, nous l’avons appris à la naissance. Mais, au fur et à mesure, j’ai vite compris que ma petite sœur était bien plus formidable que ce que les gens pouvaient penser », déclare Mélanie en parlant de sa petite sœur Lola, âgée de 5 ans.

« Estelle dénoue les tensions dès qu’elles pointent le bout de leur nez, parfois même avant. Elle apaise toutes nos colères. Si parfois, elle est énervée, ce n’est que lorsqu’on lui cache des choses. Il suffit alors de les lui expliquer calmement. Elle ne veut simplement pas qu’on la sous-estime. Elle prend alors son petit air princesse ‘il suffisait de me le dire’ », déclare Anne-Claire, en parlant d’Estelle.

Et des propos comme ceux-ci, on en trouve des quantités tout au long de l’article de Julie Derache pour Capucine. Allez-y, à découvrir absolument, c’est ICI :

I.C

Tags:
Trisomie 21
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
Timothée Dhellemmes
Pourquoi dit-on que cette année est « jacquaire » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement