Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Exode des chrétiens d’Irak: Mgr Sako les appelle à ne pas déserter leur terre

abouna.org
Partager

A l’approche de l’entrée en Carême, le patriarche de Babylone des Chaldéens lance un appel au jeûne et à la prière pour les chrétiens d'Irak.

« Je vous demande de jeûner et de prier afin que les chrétiens irakiens demeurent dans leur pays et qu’ils n’émigrent pas». Tels sont les mots que Mgr Louis Raphaël I Sako a adressé aux membres de son église ainsi qu’à tous les chrétiens d’Irak, à l’approche de l’entrée en Carême, le 3 mars prochain. 

Ce message diffusé par l’Agence Fides rappelle aux fidèles que l’identité chrétienne « fait partie de l’histoire et de la géopolitique irakienne depuis 2000 ans. Nos racines les plus profondes et nos sources les plus évidentes se trouvent dans ce pays. Si nous le quittions, nous serions déracinés, coupés de nos origines.»
Insistant sur la nécessité pour les chrétiens de «persévérer et de garder espoir» en faisant abstraction de ceux qui induisent la peur en eux et qui les poussent à déserter, le Patriarche les met en garde : « ces personnes ne veulent pas votre bien. Nous, les chrétiens, sommes ici car Dieu nous a voulus ici, et par sa grâce, nous resterons pour bâtir des ponts entre nous et nos frères et sœurs musulmans, afin de contribuer tous ensemble au développement de notre nation.»
Mgr Sako a également appelé à la prière pour le Syrie, le Liban et plus largement l'ensemble de la région, avant de conclure que les prochaines élections seront déterminantes pour l’Irak, afin que celle-ci retrouve « la paix et la sécurité, pour le bien de tous ses citoyens ».

Dernièrement, les autorités irakiennes semblent avoir fait des efforts réels dans le sens du dialogue avec les chrétiens, dans le but de freiner leur exode. Le Patriarche l’avait lui-même indiqué au micro d’Aleteia en décembre dernier, après la plantation d’un arbre de Noël à Bagdad

Le ministère de l’instruction a persévéré dans cette démarche en introduisant le syriaque et l’enseignement de la religion chrétienne dans les programmes de 152 écoles publiques des provinces de Bagdad, Ninive et Kirkuk. Ce sont donc environ 20 000 élèves qui fréquenteront ces nouveaux cours. Une façon pour le ministère de garantir aux chrétiens autochtones la préservation de leur langue maternelle, les dissuadant ainsi de quitter leur terre. Le Parlement irakien a par ailleurs reconnu le syriaque, l’arménien et la langue des turkmènes comme langues officielles du pays le 7 janvier dernier. 

À ne pas manquer : une conférence sur le thème « La vocation des chrétiens d’Orient, défis actuels et enjeux d’avenir dans leurs rapports à l’islam» se tiendra à Lyon du 26 au 29 mars prochain, à l'initiative de l'Université Catholique de Lyon. Mgr Sako interviendra le 26 mars au soir, lors de la soirée d'ouverture. 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]