Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 août |
Assomption de la Vierge Marie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Athènes : Près d’un immeuble sur deux privé de chauffage

nokxjglize9efk4psgfavdua_egvgdop_zt6uft3fv6vigyn_w9hwkzrn8rfqpgpy-oijevgs_-atlh4ur4kmb_ix4vd.jpg

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 23/02/14

Pour faire des économies, 44 % des immeubles d'Athènes renoncent à leur consommation de mazout cet hiver.

Il ne s'agit pas d'une coupure accidentelle, ni d'un problème technique, mais bel et bien d'une privation volontaire, conséquence directe de la crise. L'information a été révélée il y a quelques par la société de distribution de gaz EPA. La moitié des immeubles d'Athènes, équipés de chaudière centrale au mazout ont donc décidé de se passer de chauffage cet hiver, à cause du prix élevé de ce combustible et de la baisse du pouvoir d'achat des Athéniens.

Un nombre en hausse par rapport en 2013, signe de l'aggravation de la situation
Ainsi, l'an dernier, 33 % des immeubles avaient décidé de réduire, voire stopper leur consommation de fioul pour se chauffer. La forte présence de chaudières au fioul à Athènes, désormais majoritairement remplacées dans notre quotidien par le chauffage électrique, s'explique par la vétusté et l'ancienneté des immeubles de la capitale grecque et de sa banlieue, qui regroupe environ un tiers des onze millions de Grecs.

Ces derniers, qui ont vu leur niveau de vie plonger depuis le début de la crise, n'ont désormais plus d'autre choix que de réduire leur consommation de mazout. Une chance pour eux que l'hiver soit particulièrement doux cette année. Athènes affiche en effet régulièrement des températures supérieures à 15 degrés. Il faut préciser de plus que la taxation du fioul domestique sur l'essence a fait grimper le prix du mazout, et a davantage creusé les dépenses de chauffage de la population.

L'alternative pour certains ? Se chauffer au bois. Bien que ce mode de chauffage ait augmenté la pollution atmosphérique sur la capitale grecque…

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement