Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Soudan du sud : famine imminente

AFP PHOTO / ANDREI PUNGOVSCHI
Camp de réfugiés au Sud Soudan
Partager

Alerte de Mgr Roko Taban Mousa, administrateur apostolique de Malakal, dans un entretien à l’AED.

21/02/2014

Une famine imminente menace les habitants de communes entières au Soudan du Sud, affirme Mgr Roko Taban Mousa. Les combats se poursuivent malgré le cessez-le-feu. Selon l’administrateur apostolique de Malakal, d’innombrables personnes de son diocèse ont « urgemment besoin d’aide ».

Les États fédéraux du Nil supérieur, d’Unité et de Jonglei font partie de ce diocèse et constituent le théâtre des plus violents combats entre les forces gouvernementales et les groupements de rebelles.

L’évêque a décrit les difficultés de transporter des secours dans les régions les plus gravement touchées. Malgré le cessez-le-feu en vigueur depuis le 24 janvier, les combats continuent. Il manque surtout du riz, du maïs, des haricots, du sucre. L’huile, le sel et l’eau potable.

« Le Nil supérieur, Bor et Unité sont entièrement détruits. Ce conflit est désastreux et extrêmement inhumain. », ajoute-t-il. Selon lui,  presque 100 000 personnes nécessitent d’urgence des vivres dans les régions les plus sévèrement touchées de son diocèse où  au moins 30 000 habitations ont été réduites en ruines. Sans compter tous les pillages et attaques recensés contre des institutions importantes telles que les pharmacies et centres médicaux.

Selon des informations des Nations unies, plus de 860 000 personnes sont en fuite et déplacées depuis le 15 décembre 2013, date à laquelle ont éclaté les violents affrontements. Dans tout le Soudan du Sud, des milliers de personnes ont perdu la vie dans ce conflit opposant forces gouvernementales et troupes dirigées par l’ancien vice-président Riek Machar

Pour plus de détails : http://www.aed-france.org/actualite/soudan-du-sud-famine-imminente/
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]