Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconActualités
line break icon

Les atrocités en Corée du Nord : un cas « sans équivalent dans le monde actuel ! »

La rédaction d'Aleteia - Publié le 21/02/14


Pyongyang. Comme je l’ai dit, les Etats-Unis, après la publication du rapport, ont soutenu la position des Nations unies et ont demandé à la Corée du Nord de prendre des mesures. Cela a entraîné la réponse immédiate de la Chine qui a pris la défense de son alliée historique. Si les pressions exercées sur Pyongyang se poursuivaient, cela pourrait devenir un autre motif de tension dans la région.

Où en sont les relations entre les Etats-Unis et la Chine ? Dans quelle mesure pourraient-elles aider la communauté internationale à avoir un contact plus direct avec le régime de Kim Jon Un et en améliorer la situation interne?

Les USA et la Chine sont la première et la seconde puissance au monde. Les Etats-Unis mettent en oeuvre une politique d’endiguement appelée “Pivot to Asia” dans la région pacifique de l’Asie, et qui consiste à limiter la formidable ascension économique et militaire de la RPC.

Pékin est toutefois le premier créditeur étranger des USA. Et pour cette raison le rapport d’interdépendance économique les oblige à dialoguer. Je crois qu’il est dans l’intérêt de la Chine, dans le cadre de ce rapport compliqué avec les Etats-Unis, de pousser la Corée du Nord à faire quelque chose pour la situation des droits de l’homme. De cette façon, il serait plus facile pour la Chine de préserver le statut quo dans la région.

Par quel biais pourrait naître la démocratie en Corée du Nord ? Est-il possible d’envisager une future révolution politique et culturelle émanant des jeunes générations et des activistes pour changer les conditions du pays?

C’est une hypothèse plutôt improbable pour le moment. Le régime réprime toute forme de protestation et je ne crois pas qu’à moyen terme on pourrait assister à un tel scénario.

Quelle initiative pourraient prendre les communautés internationales pour agir en faveur de la dignité humaine en Corée du Nord ?

L’institution d’un tribunal international serait un grand pas en avant. Mais tant que Pékin soutient Pyongyang, cela reste improbable. Le rôle de la Chine est déterminant, je le répète.     

Le rapport accablant de l’ONU

Le rapport remis par le président de la commission d’enquête de l’ONU et présenté à Genève lundi dernier est sans appel : la Corée du Nord s’est rendue coupable de nombreux crimes contre l’humanité, par des “violations systématiques, étendues et grossières des droits de l’homme”.
Le document de 372 pages rassemble le témoignage d’environ 320 personnes, dont des ex-détenus des fameux camps de prisonniers politiques (dont le régime de Pyongyang nie l’existence, bien que des images satellites prouvent qu’ils sont toujours en activité). D’après les enquêteurs, entre 80 000 et 120 000 personnes sont actuellement retenues dans ces quatre grands camps. 

Le même document rapporte que des centaines de milliers de personnes sont décédées dans les camps, dans des conditions atroces : “privations délibérées de nourriture, travaux forcés, exécutions, torture, interdiction de se reproduire par le biais de punitions, avortements forcés et infanticides”. Les experts estiment que ces crimes sont largement comparables aux crimes perpétrés par les nazis durant la Seconde guerre mondiale.

Le juge australien Michael Kirky, président de la commission, entend déposer plainte devant la Cour Pénale internationale ou un tribunal ad hoc, affirmant que “la gravité, l’ampleur et la nature de ces violations témoignent d’un pays sans aucun équivalent dans le monde actuel ».
Si la condamnation est unanime parmi les pays de l’ONU, le soutien de la Chine à sa vieille alliée pourrait empêcher la saisie de la CPI. De nombreuses associations en faveur des droits de l’homme ont exhorté la République Populaire à ne pas opposer son véto et les enquêteurs ont averti Pékin qu’elle pourrait être accusée de “complicité de crimes contre l’humanité” si elle renvoyait les exilés en Corée du Nord, ce qui vaudrait certainement à ces derniers des actes de torture, des avortements forcés ou des exécutions sommaires. 

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
coree du nordkim jong un
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement