Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 17 mai |
Saint Pascal Baylon
home iconActualités
line break icon

Congo : déchaînement de violence dans le Katanga

Isabelle Cousturié - Fides / OPM - Publié le 21/02/14

Dans une lettre pastorale, les évêques catholiques dénoncent les exactions de miliciens rebelles contre les populations civiles qui fuient la province par milliers

21/02/2014

« Nous disons haut et fort que nos populations ne sont pas une chair à canon » affirment les Evêques du Katanga, dans le sud de la République démocratique du Congo (RDC),  dans une lettre pastorale, publiée à l’occasion de la clôture de l’Assemblée épiscopale de la Province ecclésiastique de Lubumbashi.

Les évêques y dénoncent une situation d’insécurité et de violence infernale dans  plusieurs zones de la province où les miliciens du groupe armé Bakata-Katanga sèment la mort parmi les citoyens et jette des milliers d’autres sur le chemin de l’errance.

D’après un compte-rendu de cette lettre par l’agence Fides,  les  évêques dénoncent ce groupe armé d’utiliser le prétexte de sa revendication de l’ «indépendance » du Katanga pour commettre un « déchainement de violences » et faire subir des actes inhumains aux habitants de la province.

« Au nom de cette cause, de nombreux jeunes, dont plusieurs mineurs, sont enrôlés de force et amenés à tuer leurs propres compatriotes »,  accusent les évêques, « … continuellement drogués et soumis aux pratiques magico-religieuses »  au point qu’ils « volent, pillent, violent, torturent, enlèvent et incendient sans distinction et sans aucun état d’âme ».

Les conséquences sur la population sont lourdes : des milliers d’évacués, privés d’assistance humanitaire avec des taux de mortalité élevés. « Quant aux jeunes en âge scolaire, certains sont condamnés à ne pas étudier et d’autres se livrent à l’exploitation artisanale des minerais ».

Parmi les causes de cette situation dramatique, les évêques du Katanga cite : la faiblesse de l’autorité de l’Etat, la mauvaise répartition des richesses le déséquilibre économique entre milieux urbains et milieux ruraux, la frustration, l’impunité, etc. ». Ils demandent aux « responsables à tous les niveaux » de s’appliquer trouver des solutions concrètes contre ces maux.

Pratiquement au même moment, on apprend que la Mission de l'ONU pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) va renforcer sa force (ils ne sont que 450 pour l’instant) dans la province pour protéger la population civile, en particulier dans la zone Manono-Mitwaba-Pweto, surnommée le « triangle de la mort » en raison des graves exactions qui s'y déroulent.

Tags:
Catholique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
3
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
4
The Agonie of the garden
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
La dernière prière de Jésus
5
PRAY
Mathilde de Robien
Les cinq étapes indispensables d’une prière réussie
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement