Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Smartphone : comment éviter l’addiction

© Odua Images/SHUTTERSTOCK
Partager

Trois mesures très simples pour ne pas devenir esclave de votre téléphone portable qui peut tout faire...sauf vous donner d'exister.

Une récente étude des chercheurs de l'Université de Kent montre que les personnes avec la plus grande fréquence d’utilisation de téléphone portable sont également ceux qui ont les plus bas niveaux de bien-être et les plus élevés d'anxiété. Publiée dans la revue Computers in Human Behaviour, l’étude a suivi le comportement de 536 étudiants en université. Elle a révélé que « l’utilisation du téléphone portable ou l’envoi de textos avait une influence négative sur leurs résultats et augmentait leur anxiété, alors que les résultats scolaires sont considérés comme ayant une influence positive sur l’épanouissement personnel, au contraire de l’anxiété. »
 
Cela me rappelle l’interview de l’humoriste Louis C.K au Conan O’Briena Show, il y a quelques mois. Louis C.K est convaincu que les téléphones portables inhibent la « capacité à être simplement soi-même….et à ne rien faire ». Comme il le constate : « quand je conduis, quasiment 100% des conducteurs autour de moi sont en train d’envoyer des textos. Les gens sont prêts à risquer la vie des autres -et la leur- parce qu’ils ne veulent pas se sentir seuls un seul instant. » Louis C.K est convaincu que cela se dresse contre le vrai bonheur individuel, et illustre son point de vue de manière assez irrésistible avec une anecdote personnelle, dans son style bien à lui. La morale finale de l’histoire étant que si vous ne pouvez pas vivre seul avec vous-même une minute, vous ne réussirez pas à trouver le bonheur.
 
Or, il se trouve que les résultats de l’étude soutiennent l’intuition de Louis C.K à propos de l’utilisation compulsive des smartphones. « Les utilisateurs ayant la plus basse fréquence d’utilisation se servent de leurs téléphones pour rester en contact, surfer sur le web et aller sur facebook, mais ils arrivent à le mettre de côté et vaquer à d’autres occupations », affirme le chercheur Andrew Lepp au Cleveland Plain Dealer. « Les utilisateurs les plus ardus ne sont pas capables de se contrôler et sont collés à leur smartphone. Ils ont besoin de décrocher, de trouver du temps pour eux, où ils pourront se débrancher des réseaux. On a besoin de temps pour être seul avec ses pensées, récupérer du stress quotidien dans une manière qui n’implique pas les médias électroniques ».

Mais comment savoir si vous êtes addict à votre smartphone ? Si plus de la moitié des photos de votre portable sont des « selfies » [photo de soi-même, prises par soi-même], il se peut que vous y soyez un peu trop attaché. En particulier, pendant les sorties ou autres mondanités, auxquelles nous sommes contraints d’assister pendant les vacances, ne soyez pas  la personne dans un coin qui envoie frénétiquement texto sur texto. Alors, quelles sont les mesures qui nous permettent de « déconnecter» ?
 
1) Utilisez un appareil photo
Ce n’est pas parce que votre smartphone est multifonction qu’il faut l’utiliser pout tout. Non seulement les smartphones prennent des photos de moins bonne qualité que les appareils photos normaux, mais le fait que trop utiliser ces appareils fait baisser le bonheur devrait vous convaincre de faire une pause, même pour tous ces moments qu’il faut « absolument immortaliser ». Alors, sortez votre vieux reflex ou pensez sérieusement à en acheter un. Si vous ne pouvez vous le permettre, la méthode n°2 est toute aussi efficace.
 
2) Mettez le en mode « avion »
Faites des pauses périodiques dans votre vie hyper-connectée. Si vous n’attendez pas un appel important, passez en mode « avion » et hop ! vous êtes déconnecté. Les textos et les emails vous attendront jusqu’à ce que vous reveniez. Il est également sage de le mettre en mode « Avion » la nuit. Si vous appréciez avoir votre smartphone sur votre table de nuit, comme réveille-matin, vous épargnerez ainsi à votre cerveau les expositions inutiles aux ondes de votre smartphone durant votre sommeil.
 
3) Quand vous conduisez, mettez-le dans la boîte à gants
Ne vous soumettez pas à la tentation de répondre à un texto en conduisant. Si vous avez pris l’habitude d’utiliser votre smartphone comme GPS, achetez un appareil GPS et la tentation disparaît ! De nos jours, la plupart des modèles de voitures vous permettent de connecter votre téléphone à la stéréo. Ainsi, si quelqu’un a vraiment besoin de vous contacter, vous pouvez avoir une conversation sans avoir à lâcher le volant. 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]