Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Culture

Victoires de la Musique : triomphe de Stromae, artiste total !

Hélène Bodenez - Publié le 15/02/14

Il a raflé trois Victoires de la Musique : du meilleur interprète masculin, du meilleur album, du meilleur clip vidéo. Un succès emblématique d’une époque en quête d’amour et de vérité.

 15/02/2014

Par quatre fois au moins, nous avions défilé sur les paroles de sa chanson. Sur quatre syllabes d’une langue bien personnelle mais rejoignant celle de tous ! Papaoutai. Paroles simples s’il en est, parlant à l’âme, phonétique universelle d’un paysage primitif aussi humain que divin. Elles s’élancent, ces paroles sources, fortes, dérangeantes, douloureuses, pessimistes ; on les écoute pour la énième fois, sans se lasser : « Tout le monde sait comment on fait des bébés. Mais personne sait comment on fait des papas ». Les manifestants de la Manif Pour Tous avaient alors rapidement fait leur cette chanson emblématique d’une époque en quête d’amour et de vérité mais qui les manque tellement.

En plein débat non éteint du mariage pour tous, y compris après le vote forcé du printemps dernier, il y a quelque chose de tout à fait prophétique à voir le succès phénoménal d’une chanson qui tombe comme à pic. Ce soir, Stromae (Maestro en verlan) a ainsi raflé trois Victoires de la musique : Victoire du meilleur interprète masculin, du meilleur album, du meilleur clip vidéo. C’est mérité et ce triple succès vient on ne peut plus justement récompenser l’homme de deux mètres aux chemises papier-peint qui chante, danse, pense. Artiste total au nom à l’envers, à l’intelligence à l’endroit.

« Formidable » : chant de la dignité perdue ?

La chanson « Formidable » ne laisse pas d’intriguer, avec cet unique mot persistant qui fait refrain, presque litanies. Dans « papaoutai », on les avait déjà attrapés à la volée ces adjectifs au suffixe en –able signifiant « digne de ». Ainsi « Détestable » digne d’être détesté, « admirable » digne d’être admiré…

« Formidable ». Là où nous ne prononçons ordinairement le mot qu’avec trois syllabes, « e » muet oblige, Stromae fait sonner le « e » final étrangement, de plus en plus lourd d’une violence revancharde, renforçant dans le même temps le « for » initial. Ce faisant, il contorsionne le mot comme se contorsionne le grand corps saoul de l’interprète ivre. « Fort bourré », le chanteur-danseur fait sortir la vérité crue d’une rupture « fort minable », celle de « maman qui vieillit », de papa « qui trompe maman ». C’est alors que l’étymologie « Formidable » déjà si rêche de son « r » reprend vigueur avec son antique sens de « redoutable », de « terrible ». Formidable, vocabulaire de la guerre ! Génial Stromae !

H.B.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
stromae
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement