Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

JO de Sotchi : Stella Kim, la patineuse sur glace qui prie la Vierge

3loab-w7llffn4vrjo3mquvsxvenpvq3_evnfwps03p28zsuujq1ftszwimpkf5fklx7yzoefm75kxjewrf3lnfmnik3ew.jpg

La rédaction d'Aleteia - aleteia - publié le 13/02/14

Championne olympique sud-coréenne, convertie au catholicisme, elle devient une ambassadrice de la foi dans son pays.

13/02/2014

Avant de décrocher une médaille d'or olympique, aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, la première de patinage artistique pour son pays, elle fait en silence  son signe de croix.

Dès lors, ce signe de la croix l’accompagnera toujours. La  patineuse sur glace Stella Kim Yu-na est devenue, sans le vouloir, un symbole de l'Eglise catholique de Corée du Sud.

Née le 5 Septembre 1990, elle commence à patiner à cinq ans, presque pour rire. A 12 ans, elle remporte les championnats de patinage artistique de Corée du Sud. Deux ans plus tard, elle fait ses débuts sur la scène internationale: elle se classe seconde dans diverses compétitions mondiales et les médias sud-coréens commencent à s’intéresser à  elle. C’est alors, raconte son médecin personnel Cho Seong-yeon, qu’elle “commence une sorte d’isolement d’avec les personnes de son âge. Des séances d’entraînement intensives, une telle tension et concentration peuvent poser un problème grave pour une adolescente ” (A Sua Immagine, 8 février).

Grâce à Cho, un fervent catholique qui dirige une clinique privée à Séoul, Yu-na entre en contact avec les religieuses qui offrent un service de bénévolat auprès des malades. Avec sa mère, qui l’accompagnera sur les pistes, mais aussi au catéchuménat, toutes deux sont frappées par le travail des religieuses.

Le chemin de conversion commence en 2005, quand un problème grave aux genoux et aux pieds l'oblige à s'arrêter pour une période de soins. La saison suivante, à cause d’un mal de dos, elle se retire des championnats nationaux ; en Janvier 2007, le Dr Cho diagnostique une hernie discale qui pourrait mettre un terme à la carrière sportive de la jeune danseuse.

Elle se rend souvent à la clinique, ne sachant pas si elle allait subir une intervention chirurgicale ou non, se lie d’amitié avec les sœurs qui lui offrent une petite médaille bénite de la Vierge. Les traitements semblent fonctionner et elle retourne sur la glace: elle se hisse à la troisième place au niveau national. La médaille bénite est toujours épinglée sur sa tenue de danseuse

La jeune championne a pris “Stella” pour nom de baptême en l’honneur de l’Etoile du matin, la Vierge, et depuis le catéchuménat,  elle porte au doigt une bague dizainier. A la presse, Stella a expliqué que la foi catholique lui a apporté une paix nouvelle: “Au moment du baptême j'ai ressenti une énorme consolation dans mon cœur. J’ai compris que c’était l’amour de Dieu, et je lui ai promis que je continuerai à toujours le prier”.

Articletraduit de l’édition italienne d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne


Légende photo: La  patineuse sur glace sud-coréenne Stella Kim Yu-na

Tags:
CoréeFoiPrièreSport
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement