Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chrétiens d’Orient : qu’en reste-t-il ?

abouna.org
Partager

Trois mois avant le voyage du pape en Terre Sainte, Sandro Magister fait un état des lieux : Combiens sont-ils ? Où sont-ils ? Et qui sont ces chrétiens, victimes d’une hostilité grandissante dans la région ?

12/02/2013

Il y a 50 ans, lorsque Paul VI se rendit à Jérusalem – il fut le premier pape de l’histoire à le faire –  les Lieux saints de la ville se trouvaient presque tous sur le territoire du Royaume de Jordanie. Il en était de même pour une grande partie de la Judée et de la vallée du Jourdain. Les chrétiens étaient nombreux et, dans certaines localités, comme à Bethléem, ils étaient en nette majorité.
 
Al;ors que le pape François se prépare à s’y rendre lui aussi, du 24 au 26 mai prochain,  la géopolitique du Moyen-Orient a été complètement modifiée. Il n’y a pas de paix entre les Israéliens et les Palestiniens. Le Liban a été déchiré par une guerre civile. La Syrie est en train de s’effondrer. L’Irak est dévasté. L’Égypte explose. Des millions de réfugiés se sauvent d’une région à l’autre.
 
Trois mois avant le départ du pape, le vaticaniste italien Sandro Magister fait un état des lieux de la situation dans la région, où les chrétiens, de moins en moins nombreux, sont poussés à l’exode par une hostilité croissante.
 
Voici des extraits de son article :
 
"(…) Ceux qui sont les plus serrés dans cet étau, ce sont les chrétiens. L’exode qui les éloigne des pays du Moyen-Orient est incessant et il n’est pas compensé par l’immigration précaire, vers les pays riches du Golfe, d’une main d’œuvre en provenance d’Asie.
 
Voici ce qu’a déclaré à ce sujet Pietro Parolin, le secrétaire d’état du Saint-Siège, lors de l’interview qu’il a accordée au quotidien italien « Avvenire » (Aleteia), diffusée le 9 février dernier : « La situation des chrétiens au Moyen-Orient est l’une des grandes préoccupations du Saint-Siège, qui ne cesse de sensibiliser à cette question ceux qui exercent des responsabilités politiques, parce qu’il en va de la coexistence pacifique dans cette région et dans le monde entier ».
 
Et il a ajouté, faisant référence à la présence au Moyen-Orient de chrétiens de diverses confessions et, implicitement, à la rencontre du pape François et du patriarche œcuménique de Constantinople, qui aura lieu à Jérusalem un demi-siècle après le baiser de paix échangé par Paul VI et Athënagoras: « C’est également un contexte particulièrement significatif au niveau de l’œcuménisme, étant donné que les chrétiens peuvent chercher et trouver des voies communes pour aider leurs frères dans la foi qui souffrent dans différentes parties du monde ».
 
Mais combien y a-t-il de chrétiens vivant en Terre Sainte et dans les régions voisines, et qui sont-ils ?
 
Globalement, il y en a actuellement entre 10 et 13 millions de chrétiens, selon différentes estimations, sur une population totale de 550 millions d’habitants. C’est-à-dire environ 2%.
 
Pour avoir une idée plus précise de la mosaïque de la répartition des chrétiens de toutes confessions, Sandro Magister rapporte une présentation des prêtres du Sacré-Cœur de Jésus (ou déhoniens) de Bologne, signée Giorgio Bernardelli, un grand spécialiste du Moyen-Orient et de l’Islam. 
 
Lire cette présentation sur le site de Sandro Magister, en deuxième partie de son article: http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350714?fr=y

I.C

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.