Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pie XI, le pape de l’entre-deux-guerres

© Public Domain
Partager

Pape méconnu, Pie XI (1922 -1939) a conduit l’Eglise catholique avec courage et clairvoyance face à la montée des périls. Rétrospective à l’occasion des 75 ans de sa mort.

Originaire de Milan, Ambrogio Damiano Achille Ratti est ordonné prêtre à l’âge de 22 ans dans la basilique Saint-Jean de Latran de Rome. Diplômé à la fois en philosophie, théologie et droit canon, il a enseigné la théologie dogmatique puis a été préfet de la bibliothèque Ambrosienne de Milan de 1907 à 1912.

En tant que véritable érudit et grâce à son travail remarquable pour le classement et la rénovation d’ouvrages, le futur Pie XI est appelé à Rome en février 1912. Le pape Pie X le nomme alors vice-préfet de la prestigieuse Bibliothèque vaticane. Mais, en mai 1918, il est envoyé par le pape Benoît XV en Pologne et en Lituanie pour y reconstruire l’Eglise catholique dévastée par la guerre. L’année suivante, il devient nonce apostolique en Pologne où il sera d’ailleurs consacré archevêque. En août 1920, le diplomate Ratti revient en Italie pour être nommé archevêque de Milan.

Déjà, en tant qu’archevêque de Milan, il s’attaque au sujet épineux de la « question romaine ». La controverse portait sur le rôle de la ville de Rome. En effet, en 1870, après l’annexion des Etats pontificaux par les troupes piémontaises, la ville avait été déclarée capitale du Royaume d’Italie. Cette situation posait problème à la papauté qui, en perdant les états pontificaux, avait, de fait, perdu son pouvoir temporel.

Après le décès du Pape Benoît XV en janvier 1922, Achille Ratti est élu Souverain Pontife. En cette période d’entre-deux-guerres, il choisira comme devise de pontificat le thème de la paix « Pax Christi in regno Christi » (La Paix du Christ dans le Royaume du Christ).

A cette époque, l’une des premières préoccupations du nouveau Pape réside dans la réconciliation entre l’Italie et le Saint-Siège. C’est ainsi que le 11 février 1929 sont signés les accords du Latran entre le Saint-Siège et Mussolini. Ces accords historiques viennent pacifier la situation puisque l’Italie reconnaît alors l’indépendance de l’Eglise catholique et la création de l’Etat de la Cité du Vatican dont le Pape sera le souverain.

Dans le même temps, force est de constater que le Pape Pie XI a gouverné l’Eglise avec courage dans une période de grands troubles internationaux. Tout d’abord, face à la « Guerre des Cristeros » au Mexique, il condamne la politique anticatholique du gouvernement et la persécution religieuse des années 1926-1929.

Le Souverain a ensuite dû lutter contre les totalitarismes en affrontant la montée de deux idéologies politiques : le nazisme allemand et le communisme soviétique. Pie XI, « le Pape qui a dit non à Hitler », leur a d’ailleurs consacré en 1937 une encyclique à chacune (Mit brennender Sorge et Divini Redemptoris).

Par ailleurs, sur le plan doctrinal, Pie XI a beaucoup œuvré. Il a porté notamment une grande attention au sacerdoce, à l’activité missionnaire et aux questions sociales. Les sujets de l’éducation et de la formation chrétienne étaient aussi pour lui une priorité.

Enfin, l’un de ses héritages reste la création de Radio Vatican, en 1931. Véritable instrument de communication et d'évangélisation pour l'Eglise, son objectif premier était de "communiquer au-delà des frontières et de parler aux catholiques de tous les pays, notamment ceux où les régimes totalitaires empêchent l’Eglise catholique d’exercer librement sa mission". 

Après 17 ans de règne à la tête de l’Eglise catholique, Pie XI décèdera le 10 février 1939 à l’âge de 81 ans.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]