Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Euthanasie : heures décisives pour les Québécois

Partager

Des citoyens québécois lancent un appel au monde via Internet, et les évêques demandent de prier pour que les députés n’adoptent pas le projet de loi 52 autorisant l’euthanasie, y compris pour les enfants.

11/02/20114

Alors que le Québec se prépare à devenir la première province au Canada et le premier territoire dans les Amériques à adopter – sans référendum – une loi autorisant l'euthanasie, les Québécois lancent un appel à l'aide au monde entier afin de convaincre le gouvernement du Québec de ne pas adopter ce texte.
 
Dans cette vidéo, des citoyens québécois de divers horizons partagent leur histoire personnelle et mettent en lumière les dangers et les abus qui pourraient découler de la promulgation d'une telle loi :
 
Nadine, 16 ans, a vaincu une forme agressive de leucémie. Elle décrit comment elle aurait refusé la chimiothérapie et, du coup, une chance de survie, si le projet de loi avait été en vigueur à l'époque où elle n'avait que 14 ans.  La loi proposée permettrait aux jeunes de 14 ans de refuser un traitement sans le consentement de leurs parents. Heureusement, une telle loi n'était pas en place il y a deux ans, et Nadine est bel et bien vivante. Sa mère Claude témoigne de l'importance de la famille et de l'amour dans le soutien des jeunes durant les moments de grande vulnérabilité.
 
D'autres personnes exposent dans cette vidéo les dangers et les abus qui guettent les personnes de tous les âges si l'euthanasie est adoptée au Québec. D'autres témoignent d’abus potentiels par les politiciens, les administrateurs des hôpitaux, les professionnels de la santé et les familles qui vivent et exercent dans une société menée par l'argent.
 
Le projet de loi québécois sur l'euthanasie devait être déposé pour vote ce 11 février,  Journée mondiale du malade. La Commission des droits du Québec recommande l'extension de l'euthanasie aux enfants.
 
Rappelons que l’Association Médicale Mondiale (AMM), qui représente 9 millions de médecins, condamne l’euthanasie et conseille les médecins de ne pas la pratiquer là où cela est d'ores et déjà permis.
 
À l'instar de l'archevêque de Montréal (cf. Aleteia), l'Assemblée des évêques catholiques du Québec a publié ce mardi 11 février une lettre ouverte réitérant sa ferme opposition à ce projet de loi mortifère.  L’archevêque de Rimouski, Pierre-André Fournier, invite les croyants à prier pour les députés qui seront appelés à voter sur le projet de loi 52 afin que « l'Esprit Saint touche leurs cœurs et leurs consciences et que chacun et chacune sache l'accueillir au plus intime de son âme ». (cf. site Assemblée des évêques catholiques du Québec)
 
I.C

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]