Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Euthanasie des mineurs en Belgique : la communauté de Sant’Egidio aux côtés des veilleurs belges

Partager

L’association appelle à participer aux veillées des 6,8 et 11 février pour exercer « cette forme spirituelle d’opposition » à l’extension de l’euthanasie aux mineurs.

05/02/2014

La Communauté de Sant’Egidio annonce qu’elle se joindra aux veillées de prière prévue le 6 février à 20h00 à la Basilique de Koekelberg, à Bruxelles, le 8 février, à 20h, à la Basilique de Basse-Wavre, à Wavre, et le 11 février à 18h00 à la Cathédrale de Liège ( le 11 février est la Journée mondiale des malades et l'anniversaire des apparitions à Banneux).
 
La veillée de prière du 6 février répond à l’appel de Mgr André-Joseph Léonard, Archevêque de Malines-Bruxelles, et de  ses trois évêques auxiliaires, tous les doyennés,  les basiliques et sanctuaires de l’archidiocèse, à vivre le jeudi 6 février une journée de jeûne et de prière, afin « d’éveiller les consciences et provoquer un ultime débat public ». (cf. Aleteia)
 
La communauté de Sant’Egidio, connue pour sa solidarité avec les pauvres et son engagement pour la paix, a exprimé plusieurs fois sa préoccupation sur la pratique de l’euthanasie en Belgique et l’élargissement futur aux mineurs,
 
Dans son communiqué, Sant’Egidio explique que « sa longue expérience d’accompagnement et de proximité avec les personnes âgées ou malades lui fait craindre que les évolutions en matière d’euthanasie ne mettent une pression sur les personnes affaiblies pour demander l’euthanasie » et ne devienne «  une solution de facilité pour faire face à la maladie ».
 
« On parle de la « nécessaire humanité », mais ce n’est pas le cas. Nous ne voulons pas d’une telle société », poursuit le communiqué, rappelant à ce propos la position de nombreux pédiatres  et d’éminents juristes  qui estiment, les uns que cete élargissement est “inutile”, les autres que la proposition de loi n’offre pas de protection juridique et qu’elle a été bâclée.
 
Pour finir, Sant’Egidio invite à voir la carte blanche « Qui donc arrêtera le train de l’euthanasie ? » d’Hilde Kieboom, responsable pour la Communauté de Sant’Egidio au Benelux,  parue dans La Libre Belgique il y a quelques semaines.