Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pakistan : les équipes humanitaires, cibles des talibans

© Public Domain
Partager

Les campagnes de vaccination contre la polio avaient repris. Mais les attaques des terroristes islamistes les contraignent à s’arrêter de nouveau, ce qui compromet l’éradication de la maladie.

30/01/2014

Les campagnes de vaccination contre la poliomyélite ont repris au Pakistan et avec elles, les attaques des islamistes à l’encontre des travailleurs humanitaires et de ceux qui les accompagnent. 
 
Au moins sept personnes ont été tuées mercredi 22 janvier dans un attentat à la bombe, lors de l'explosion d'un fourgon transportant des policiers chargés de protéger les équipes de vaccination pour la province de Khyber Pakhtunkhwa, dont Peshawar est la capitale. La veille, trois travailleurs de santé avaient été abattus à Karachi.
 
Depuis décembre dernier, rapporte Eglises d’Asie, les attaques et menaces à l’encontre des équipes de vaccination dans la région de Peshawar et les zones voisines contrôlées par les talibans et les groupes islamistes proches d'al-Qaeda, se multiplient, ajoutant plus de 25 victimes à la trentaine de travailleurs de santé, morts dans les attaques de l’année 2013.
 
Les campagnes de vaccination ont été suspendues dans les régions touchées par ces attaques, mais  les forces de police ont fait savoir qu’elles continuerait [malgré ces attaques] à protéger les équipes de vaccination comme le gouvernement provincial le leur a demandé. Même  réaction de la part des équipes de vaccinations (composées essentiellement de femmes pakistanaises volontaires) : malgré « le fait qu’elles risquent leur vie tous les jours », elles entendent bien redoubler d’efforts pour vaincre les derniers foyers de la maladie « tant que cela est encore possible ».
 
Le Pakistan est aujourd’hui l’un des trois derniers pays du monde – avec le Nigeria et l’Afghanistan – où cette maladie grave demeure endémique. A l’origine de cette situation : la persistance des conflits armés qui empêche les travailleurs de santé d’approcher les populations mais, surtout, la forte opposition de factions islamistes interdisant la vaccination.
 
Ces foyers de polio persistants risquent de mettre en échec le programme mondial d’éradication de la maladie, qui aurait dû, selon le planning de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), être achevé en 2018. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  « la ville de Peshawar est le plus grand réservoir de poliomyélite au monde ». La résurgence récente de cette maladie au Moyen-Orient serait également due au foyer pakistanais, la “souche de Peshawar” ayant été importée par des combattants djihadistes.
 
Pour plus de détails : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud/pakistan/2014-01-29-les-attaques-des-equipes-de-vaccination-par-les-talibans-reprennent

I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]