Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Rapport Lunacek : nouvelle menace anti-famille au Parlement européen

© European Parliament & Manif pour tous
Partager

Le 4 février prochain, les députés adopteront-ils un dispositif européen favorisant les revendications du lobby LGBTI ? GPA, PMA.... Ce rapport demande même à ce que les enfants puissent avoir plus de deux parents !

Une nouvelle menace plane contre la famille : le 4 février prochain, deux jours après la grande manifestation européenne de la Manif Pour Tous, les députés européens examineront le rapport Lunacek, présenté comme « la feuille de route de l’UE contre l’homophobie et les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre ».

La Manif Pour Tous, qui vient de lancer une pétition destinée à sensibiliser les députés européens et demandant le rejet pur et simple du rapport Lunacek, dénonce un projet visant clairement à la mise en place d’un dispositif européen favorisant les revendications du lobby LGBTI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transexuels et Intersexes).

Chose inhabituelle : selon ce blog consacré aux conséquences de la Loi Taubira à la lumière des exemples étrangers, « le vote prévu le 4 février pourrait passer en douceur, car il ne figure pas à l’ordre du jour pour le débat public. Seule son adoption est annoncée ».

Quoi qu’il en soit, le texte du rapport disponible ici en français demande la mise en place d’une feuille de route « visant à la protection des droits fondamentaux des personnes LGBTI », « contre l’homophobie et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre ».

Il est ainsi exigé des Etats membres « d’adapter leur droit de la famille aux changements que connaissent actuellement les structures et les modèles familiaux. Le document va jusqu'à inclure la possibilité que les enfants aient plus de deux parents (tuteurs légaux), car cela ouvrirait la voie à une meilleure reconnaissance des familles arc-en-ciel et des familles
LGBT, tout comme des familles recomposées ».

Le rapport recommande aussi « de garantir l’accès des femmes célibataires et des femmes lesbiennes aux traitements de fertilité et aux traitements de procréation médicalement assistée » ; de promouvoir « dans les écoles le respect et l’intégration des personnes LGBTI et de favoriser un enseignement objectif des questions concernant l’orientation sexuelle, l'identité de genre et l'expression du genre dans les écoles et les autres structures éducatives ».

Il demande également la possibilité de faciliter l’organisation de « défilés de type “Pride” » car – disent-ils – ces manifestations « sensibilisent le public aux questions relatives aux LGBTI et permettent aux personnes LGBTI de s’exprimer ».

Ce rapport a été préparé et promue par ILGA Europe, c’est-à-dire par la LGBTI (lesbiennes-gays-bisexuels-transsexuels-intersexes) au niveau européen. Ce lobby ultra-minoritaire ne représente en rien l’ensemble des personnes homosexuelles puisqu’il rassemble à peine quelques milliers de personnes pour l’ensemble de l’Union européenne, déplore la pétition de la Manif Pour Tous qui dénonce aussi l’objectif financier de ce rapport.

ILGA Europe a en effet été financée à hauteur de 1,408 millions d’euros en 2012. Ce rapport conduira à un financement encore bien plus important.

Pour interpeler vos députés : http://www.deputespourtous.com/europe/

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]