Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 janvier |
Sainte Agnès de Rome
home iconÉglise
line break icon

Jean Paul II : ses notes personnelles publiées en Pologne

Marine Soreau - Famille Chrétienne - Publié le 27/01/14

Dans son testament, Jean Paul II avait souhaité que ses écrits soient brûlés après sa mort. « Cela aurait été un crime », plaide le cardinal Dziwisz, son ancien secrétaire.


« Je suis entièrement dans la main de Dieu. Notes personnelles – 1962-2003 » : c’est sous ce titre que sortira, le 5 février, en Pologne, ce recueil de réflexions et de méditations religieuses annotées par Karol Wojtyla (1920-2005) entre juillet 1962, lorsqu’il était évêque en Pologne et mars 2003, près de deux ans avant sa mort.

Selon Famille Chrétienne, l’ouvrage de plus 600 pages reprend le texte de deux carnets que Jean Paul II a rédigés en polonais pendant plus de quarante ans. Le premier, de 220 pages, comporte des notations, principalement prises pendant des retraites (1971-1984). Le deuxième comprend principalement des notes prises pendant les retraites de Carême que Jean Paul II a suivi au Vatican.

Le pape annotait en polonais, mais aussi en italien et en latin, avec parfois des notes en grec et en espagnol.

Dans son testament, Jean-Paul II avait souhaité que ses « notes personnelles soient brûlées ». « Pour cela -écrivait-il – je demande à ce que Don Stanislaw, que je remercie pour sa collaboration, son aide et sa compréhension tout au long de ses longues années, s'en occupe ».

Lors d’une conférence de presse de présentation de l’ouvrage, le cardinal Stanislaw Dziwisz, archevêque de Cracovie et ancien secrétaire particulier du pape Jean-Paul II, a repoussé les accusations selon lesquelles il n’a pas respecté les dernières volontés de Jean-Paul II.

« Cela aurait été un crime », a-t-il plaidé. « Je n’ai jamais eu aucun doute. Il s’agissait de documents si importants, témoignages de la spiritualité d’un grand pape, que leur destruction aurait constitué un crime » (cf. Vatican Insider).

Le cardinal Dziwisz, qui a reconnu détenir encore certains écrits de Jean Paul II, notamment sa correspondance avec des hommes politiques, a tenu à rappeler que « tout ce qui devait être détruit l’a été ».

Voir sur Famille Chrétienne la traduction de l’une de ses notes (d’après le texte anglais communiqué par l’éditeur).

Tags:
Pape Jean Paul IIstanislaw dziwisz
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
4
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
5
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
6
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
7
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement