Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

François Hollande reçu par le pape François : le levier de la prière

AFP/Andreas Solaro
Partager

C’est aujourd’hui, fête de saint François de Sales, que le Pape reçoit le Président de la République française. Beaucoup de choses ont déjà été évoquées à ce sujet dans Aleteia. Sauf l’essentiel : prier.

Eh oui ! Cela peut paraître naïf, vœu pieux, voire « prêchi-prêcha », et pourtant, prier, c’est essentiel ! Et prier, qui plus est, pour ceux qui nous dirigent, les chefs d’Etat, les gouvernants, les élus, bref ceux qui sont les premiers en charge du bien commun.

Saint Paul, déjà, en avertissait les chrétiens de son temps qui n’étaient certes pas mieux lotis que nous ne le sommes aujourd’hui avec nos responsables politiques !  « J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur, car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. » (Première lettre de saint Paul Apôtre à Timothée – Chapitre 2).

Un naïf, ce Paul, un rêveur irénique ? Pas vraiment l’image qu’en donnent sa vie et ses écrits ! Et le pape François ? Un naïf, lui aussi ? Allons donc, lui-même n’a pas hésité à nous livrer son autoportrait en soulignant qu’il était « rusé » (furbo en italien !) dans son interview avec le jésuite Spadaro : « Si, je peux peut-être dire que je suis un peu rusé (un po’ furbo), que je sais manœuvrer (muoversi), mais il est vrai que je suis aussi un peu ingénu. Oui, mais la meilleure synthèse, celle qui est la plus intérieure et que je ressens comme étant la plus vraie est bien celle-ci : Je suis un pécheur sur lequel le Seigneur a posé son regard ». 
Et le Pape d'ajouter, en d'autres circonstances, que tout chrétien se doit d’allier la prudence du serpent à la candeur de la colombe…(Relire par exemple à ce sujet son homélie de la messe de l'Epiphanie : "Soyons rusés comme les rois mages !" Aleteia).

Il n’aura donc pas eu besoin, notre Pape, de méditer l’adresse qu’ont cru bon de lui faire parvenir des catholiques français, certes bien intentionnés, pour savoir quel était l’homme et le chef d’Etat qui demandait à être reçu aujourd’hui au Vatican, ni dans quelle situation se trouve la France. Mais il sait aussi, par toutes les fibres de son être, que rien n’est impossible à Dieu.

Unissons-nous donc à lui par la prière, comme le suggère notamment le site lyonnais Les alternatives catholiques :

« En ces temps de colère et de désespérance nous aspirons à ancrer nos engagements dans ce qu’il y a de plus profond. Même nos ardeurs terrestres doivent être fécondées par la grâce et dans la prière.
 C’est pourquoi nous invitons tous les chrétiens à se joindre à nous le vendredi 24 janvier, à Lyon et dans toute la France, pour offrir une journée de prière dans l’espérance que nos dirigeants prennent plus en compte les préoccupations des français et gouvernent selon la Justice, dans le souci du Bien Commun.
Lors de sa conférence de presse du 14 janvier, le Président de la République a annoncé avoir sollicité lui-même une entrevue avec le Pape. François Hollande a notamment déclaré :
« Il se trouve qu’il y a un nouveau Pape, et qu’il peut être utile sur plusieurs sujets. »
 L’emploi par le Président de ce mot résume bien ce que les catholiques, et en particulier les laïcs, veulent être pour la société et pour le monde : utiles. La laïcité est en effet pour nous le cadre dans lequel nous pouvons nous rendre utiles au bien commun.
Mais même nos ardeurs terrestres doivent être fécondées par la grâce et dans la prière
 
Si, comme beaucoup, nous sommes préoccupés par la précarité sociale, économique, et anthropologique, nous sommes avant tout convaincus de la puissance de la prière. La tentation de la désespérance ou de la violence est grande, particulièrement pour les jeunes. Mais la colère ne construit rien.
Ce Jour de Prière est un appel à l'espérance et à l'action pour notre pays. A l’occasion de sa visite au Vatican, nous prierons particulièrement pour que François Hollande gouverne selon la justice, dans le respect intégral de la dignité humaine.
 
« Grande est la force d’une armée qui tient en main non l’épée mais le Rosaire ». Pie IX 

PS : N'hésitez pas à rejoindre l'évènement facebook ICI 
PS2 : Voilà la prière spécialement écrite pour ce jour : Priere AlterCatho

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]