Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Marche pour la Vie : à Washington comme à Paris, les pro-vie gagnent du terrain

Jeffrey Bruno
Partager

Après Paris, Washington vient d’accueillir une manifestation géante pour défendre la vie. Et comme ceux de Paris, les manifestants ont reçu le soutien du pape François.

23/01/2013

La Marche pour la Vie de Paris, dimanche 19 janvier, en était à sa 9e édition mais a battu des précédents records de fréquentation, avec 40000 participants revendiqués (cf. (cf. Aleteia). La Marche de Washington, trois jours plus tard, bat à son tour un record de fréquentation, malgré un froid glacial. De quoi faire monter d’un cran les espérances des pro-vie, avec un allié de poids : le Pape François, qui les a bénis et encouragés.
 
Cette année encore, ils étaient plusieurs milliers à Washington – dont de nombreux jeunes, des représentants politiques et de nombreux prêtres et religieuses – à envahir l’esplanade du Congrès puis les rues autour de la Cour suprême américaine, 41 ans après la légalisation de l’avortement aux Etats Unis.  Sur les pancartes, les inscriptions « Mettez fin à l'avortement » ou « Choisissez la vie » se mêlaient aux ballons jaunes, aux croix ou aux statues de la Vierge brandis par les manifestants.
 
Le thème de cette marche 2014 ? « L'adoption, une  décision héroïque pour les mères enceintes en situation difficile », a expliqué Jeanne Monahan, la présidente de La Marche pour la Vie », affichant sa détermination à « encourager les femmes à faire ce noble choix ». (Le Parisien)
 
« Depuis un an, nous avons connu quelques grands succès et quelques grandes déceptions. Mais de plus en plus de gens se déclarent « pro-life », et ça c'est positif », s’est réjoui dans le cortège une des manifestantes (Le Parisien). « Voir tant de gens venir par ce froid, cela montre notre détermination », s’est félicité un autre.
 
Organisateurs et manifestants peuvent effectivement se féliciter du succès de la Marche. Ils  ont pu compter sur un allié de poids : le pape François. C'est via son compte Twitter qu'il leur a apporté son soutien : « Que Dieu nous aide à respecter toutes les vies, spécialement celles des plus vulnérables », a-t-il dit dans un tweet, affirmant « se joindre par la prière » à leur Marche.
 
En revanche, le président Barack Obama, qui sera d’ailleurs reçu par le pape François le 27 mars prochain (Zenit), a réaffirmé mercredi son soutien à la décision de la Cour Suprême de 1973 et au « principe qui la guide : le droit de chaque femme de faire ses propres choix concernant son corps et sa santé ».
 
Mais si, il y a 41 ans, dans sa décision « Roe vs Wade », la plus haute juridiction du pays légalisait l'avortement, aujourd’hui ses opposants se sentent engagés  dans «  une vraie guérilla judiciaire » au niveau national mais surtout local dans les Etats, pour faire adopter des dispositions restreignant l'accès à l'IVG (AFP).
 
Selon le Guttmacher Institute, 70 articles de loi de ce type, sur la gestion des cliniques, les contrats d'assurance ou encore les délais d'IVG, ont été votés par 22 Etats en 2013. Selon cet institut spécialisé dans les questions de sexualité, « 205 restrictions à l'avortement ont été votées en trois ans entre 2011 et 2013, contre 189 dans toute la décennie précédente (2001- 2010) ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]