Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

François Hollande et le pape François : que vont-ils se dire ?

zkibf5rrv-euddp8ukjkclyutbnn9mf9ahe-ezgmtbtrxmekpi5usfapekqatkaapc2aozwcp9q3myw6sehil5yty48k.jpg

Marine Soreau - publié le 23/01/14

A la veille de la première visite du président français au Vatican, la question est sur toutes les lèvres. Dans une « supplique » au Pape, plus de 100 000 fidèles font part de leur « profond malaise ».

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

C’est « la » grande question à la veille de la visite de François Hollande au Vatican : de quoi parleront le président français et le pape François ?

Avec ironie, Bernard Lecomte liste les sujets tabous : « Le vote de mardi sur la banalisation de l’avortement ; la loi Taubira sur le mariage homosexuel ; les profanations d’églises en France ; la pression croissante du laïcisme militant ; les provocations antireligieuses des Femen ; la prochaine automaticité du divorce ; la future légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie ; les projets concernant la procréation médicale assistée ; la théorie du genre enseignée aux enfants… ».

Des questions que l’Elysée redoute, comme le rapporte Famille Chrétienne, citant Constance Rivière, conseiller du président sur les questions de société, lors de la présentation du programme de la visite de François Hollande au Vatican. Celle-ci estime par exemple que « l’avortement ne devrait que peu ou pas du tout être abordé dans les discussions », le soutien apporté par le pape François aux organisateurs de la Marche pour la vie ayant été le moyen d’« éviter de faire de ce sujet l’objet de la conversation avec François Hollande ».

« Que se diront-ils en réalité ? », interroge Patrice de Plunkett. « Nul ne le saura, sauf surprise. Nous n'aurons qu'un communiqué final en langage de chancelleries -et peut-être un commentaire de Hollande, à ne prendre qu'avec prudentes réserves ».

Quoi qu’il en soit, rappelle La Vie, « c’est un pape superstar qui accueille un chef d’État au plus bas de sa popularité ». Que va donc chercher le président au Vatican ? « Une photo, comme beaucoup d’autres chefs d’État en panne d’image. Mais aussi et surtout une forme d’apaisement », estiment Jean-Pierre Denis et Bosco d’Otreppe.

Il y a pourtant peu de chances « que de tels gestes suffisent à apaiser les craintes et les préventions d’un électorat catholique qui penche très majoritairement à droite et dont une partie vient de se remobiliser avec succès contre l’avortement à l’occasion d’une Marche pour la vie, dimanche 19 janvier », poursuit La Vie.

En témoigne cette supplique adressée au pape par de jeunes catholiques et qui, ce jeudi 23 janvier, a déjà recueilli plus de 110 000 signatures. Une lettre ouverte évoquant le « profond malaise » et « l’inquiétude grandissante de nombreux catholiques de France », que la nonciature apostolique en France a déjà promis de remettre au pape François (cf. Le Figaro).

« Nous avons le sentiment d’être l’objet d’une campagne de dénigrement d'une rare violence qui s'est amplifiée depuis le vote de la loi Taubira. Nous sommes indignés par les attaques et les profanations d'églises encouragées par le silence du gouvernement, quand il ne s'en moque pas ouvertement. Nous n'acceptons pas que les catholiques soient le seul groupe dont on puisse se moquer en toute impunité. On en a marre de la petite catophobie ordinaire ! », explique au Point Julie Graziani, l'une des trois rédactrices de ce texte.

A noter aussi, cet appel à la prière pour ce vendredi 24 janvier, « dans l’espérance que nos dirigeants prennent plus en compte les préoccupations des Français et gouvernent selon la Justice, dans le souci du Bien Commun » (cf. Les alternatives catholiques).

Sur ces deux dernières initiatives, voir le billet de Patrice de Plunkett qui met en garde contre « l’erreur cathophile » et contre « l’erreur catophobe ».

Pour connaître la délégation qui accompagnera le président Hollande au Vatican, voir le site de l’agence I.Media

Tags:
François HollandePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement