Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Avortement : des députés proposent le déremboursement de l’IVG

PIERRE ANDRIEU

Marine Soreau - Publié le 21/01/14

16 députés ont déposé un amendement en plein débat sur l’égalité hommes-femmes à l’Assemblée Nationale.

Alors que la loi égalité hommes-femmes, actuellement en débat à l’Assemblée Nationale, propose de supprimer la notion de détresse comme condition de l’avortement (cf. Aleteia), des députés ont déposé un amendement visant à « dérembourser » l’IVG, laquelle est prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie depuis le 31 mars 2013.

« Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la Sécurité sociale ne sont plus remplies » argumentent les 16 députés qui ont déposé cet amendement.

Parmi eux, précise Le Figaro, « bon nombre de députés s'étaient déjà illustrés lors du débat sur le mariage pour tous, comme le député de la Manche Philippe Gosselin, celui des Côtes d'Armor Marc Le Fur, ou le président du Parti chrétien-démocrate Jean-Frédéric Poisson, premier signataire de l'amendement ».

Interrogé sur Europe 1, ce dernier a estimé qu’en supprimant la notion de « détresse », l’actuelle majorité « renonce à l’esprit de la loi Veil » qui mentionnait dès son premier article « le respect de la vie » et l’importance de la situation « de détresse ». Il a aussi dénoncé le « double échec » de la loi Veil de 1975 qui n’a pas permis d’améliorer les conditions « d’accueil de vie naissante » ni l’accompagnement des grossesses difficiles.

Sur ce point-là, lors d’un débat particulièrement animé sur Europe 1 toujours, Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, a souhaité « des réglementations qui favorisent d’avantage l’accueil de la vie ». Aider les femmes qui souhaitent avorter, c’est soulager leur détresse, les accompagner. « Il n’y a pas une détresse qui mérite la mort de l’enfant qui est porté », a-t-il affirmé.

Ce que confirme Pascale Morinière, vice-présidente des AFC (Associations familiales catholiques) et médecin généraliste, sur La Croix : « On ne peut pas donner un droit aux femmes qui s’oppose au droit des enfants à naître », affirme-t-elle.

Autre sujet du débat : l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG (cf. Aleteia). Si Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, vient d’affirmer que cette extension du délit d'entrave ne concerne pas les sites Internet pro-vie, Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, y voit un « double discours » : « Le gouvernement laisse entendre qu’il s’agit de ne sanctionner que des cas très précis qui pourraient choquer l’opinion, mais en même temps, il existe une tentative de marginaliser et de dénigrer notre travail », s’indigne-t-il (cf. Le Figaro).

A deux mois des municipales, ces réformes de société « servent à faire oublier à la gauche de la gauche le changement de cap économique de François Hollande », estime encore Le Figaro.

Quoi qu’il en soit, c’est un drôle de calendrier pour François Hollande… L’amendement sur la notion de détresse devrait être examiné ce vendredi 24 janvier, le jour-même où François Hollande sera reçu pour la première fois par le pape François au Vatican (cf. Metronews).

Or la « sortie » très peu diplomatique du pape François à propos de l’avortement devant les ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège a fait l’effet d’une bombe dans le monde entier : « Malheureusement, ce ne sont pas seulement la nourriture ou les biens superflus qui sont objet de déchet, mais souvent les êtres humains eux-mêmes, qui sont “jetés” comme s’ils étaient des “choses non nécessaires”. Par exemple, la seule pensée que des enfants ne pourront jamais voir la lumière, victimes de l’avortement, nous fait horreur », affirmait-il le 13 janvier dernier (cf. La Croix). 

Tags:
Avortementfemmes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement