Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Brimades et conflits religieux en forte hausse dans le monde

© DR
Partager

Selon le Pew Research Center le niveau de brimades, hostilités et conflits n’a jamais été aussi élevé.

16/01/2014

Jamais le taux des confits religieux au sein d’un même pays n’avait atteint pareil niveau depuis six ans : entre violences sectaires, terrorisme, brimades, l’année 2012 aura connu un pic de violence inédit dans un tiers (33%) des 198 pays étudiés par l’institut américain Pew Research Center.
 
Avec une hausse moyenne du niveau d’hostilité religieuse de 4% par rapport à 2011 et de 13% par rapport à 2010, la progression la plus forte se situe au Moyen-Orient et en Afrique du nord, deux régions qui ressentent toujours les effets du « printemps arabe » de 2010-2011. Mais cette poussée d’hostilités religieuses est tout aussi forte en Asie, où la Chine figure parmi les pays signalés  comme exerçant un « haut » ou « très haut » niveau de restrictions.
 
Parmi les 25 pays les plus peuplés du monde, c’est en Egypte, en Indonésie, en Russie, au Pakistan et en Birmanie qu’ont été constatés le plus de conflits religieux. Si cette étude couvre plus de 99,5% de la population mondiale, elle  n’inclut pas la Corée du nord, le gouvernement de ce pays étant, de toutes façons, « le plus répressif au monde, y compris pour la religion ». Seule bonne nouvelle de cette enquête : les hostilités religieuses sont en baisse dans cinq pays : la Côte d’Ivoire, la Serbie, l’Ethiopie, Chypre et la Roumanie.
 
Cette étude tombe quelques jours après la publication par l’association Portes Ouvertes du nouvel Index mondial sur les persécutions des chrétiens dans le monde. Cette année, trois nouveaux pays ont fait leur entrée dans la liste des 50 pays où les chrétiens sont les plus persécutés: le Bangladesh, le Sri Lanka et la Centrafrique. Dans ce nouvel Index, Portes Ouvertes met en évidence une augmentation générale de la persécution des chrétiens dans le monde, et pointe la responsabilité de l’islamisme dans 36 des 50 pays recensés. La Corée du Nord, y figure en bonne place : comme chaque année depuis 12 ans, elle demeure le pays où, pour les chrétiens, l’existence est la plus dangereuse et la plus précaire, et où  la persécution se caractérise aussi par une lourde pression sur leurs activités quotidiennes. (Aleteia).
 
Pour sa part l’étude américaine du Pew Research Center. qui étudie les hostilités religieuses dans leur ensemble, constate également une progression des brimades envers les femmes et les distinctions religieuses de leur habillement dans près d’un tiers des pays étudiés (32%), contre 25% en 2011 et 7% en 2007.
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]