Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Église

Nouveaux cardinaux : les trois messages du pape François

©ALESSIA GIULIANI/CPP

Jesús Colina - Publié le 15/01/14

L'Eglise ne se limite pas à la vieille Europe; dans l'Eglise pas de distinctions; et le Synode des Évêques, c’est du sérieux...


15/01/2014

La liste des 19 nouveaux ecclésiastiques, de 12 pays différents, à avoir reçu la pourpre cardinalice permet d'ores et déjà de tirer quelques conclusions assez évidentes sur les intentions de l'évêque de Rome. L'annonce officielle des noms des premiers cardinaux créés par le Pape François suscitait une grande attente. Elle montre sa vision de l'Église, en particulier en ces temps de réforme de la Curie romaine.

L'Eglise ne se limite pas la vieille Europe

Parmi les nouveaux cardinaux, on ne retrouve pas les pays qui, durant des siècles, ont monopolisé les charges cardinalices: Espagne, France, Belgique et Etats-Unis. En revanche, on y trouve des évêques à la tête de diocèses comme Cotabato, sur l'île de Mindanao aux Philippines, ou les Cayes en Haïti. Personne n'avait prévu ni ne pouvait prévoir ces nominations.  En nommant ces deux cardinaux, ainsi que des archevêques du Burkina Faso, de Côte-d'Ivoire, du Nicaragua … au lieu d’archevêques de villes historiques européennes, le pape lance un message clair et fort : l'Eglise ne se limite pas la vieille Europe. L'Eglise n'est pas une institution figée dans le passé. Elle est universelle,  proche des pauvres, des derniers, de toutes les périphéries de la planète.

Pasde distinction au sein de l'Eglise

Ce constat est en soi un deuxième message clair donné par le Pape François : dans l'Eglise, il n'existe pas de diocèses de première division et de diocèses de deuxième division. Etre cardinal n'est pas synonyme de privilèges ou de carrière.

Comme si cela n'était pas encore suffisamment clair, le pape a également envoyé une lettre très directe aux cardinaux nouvellement nommés: « Le cardinalat n'est pas une promotion, ni un honneur ou une distinction, mais tout simplement un service qui nécessite d’élargir sa vision et d’agrandir son cœur. (…) Je vous demande donc, s'il vous plaît, de recevoir cette nomination avec un cœur simple et humble.  Et même si vous le faites avec joie et allégresse, faites en sorte que ce sentiment reste éloigné de toute expression mondaine, de toute célébration étrangère à l'esprit évangélique d'austérité, de sobriété et de pauvreté », a ajouté le pape.

Le Synode est quelque chose de sérieux

On remarque enfin une nomination significative, celle de l’archevêque italien  Lorenzo Baldisseri, récemment nommé Secrétaire général du Synode des évêques. Il existait d'autres charges traditionnellement cardinalices au sein de la Curie romaine, que le Pape n’a pas voulu prendre en compte, préférant nommer cet archevêque, qui occupe un poste qui, ces dernières années,  n’était pas cardinalice en soi.

En attribuant un rôle aussi fort au nouveau coordonnateur du Synode des évêques, le Pape manifeste clairement la grande importance qu’il envisage d’accorder à cette institution  durant  son pontificat. Les réunions sur la réforme de la Curie romaine réalisées par la Commission de huit cardinaux nommés par le Pape François, ont commencé précisément par la réforme et le renforcement du Synode des évêques.

Le message est clair : Le Pape François voit dans cette institution l’environnement naturel au sein duquel promouvoir la collégialité, la collaboration entre les évêques du monde entier et le pape, entre les diocèses et le Saint-Siège. Le prochain Synode sur la famille, qui se tiendra en Octobre au Vatican, fera office de test.

Le pape a-t-il  lancé d'autres messages avec la nomination de cees archevêques? Vous pouvez  réagir dans la zone réservée aux commentaires.

Article traduit de l'espagnol par Elisabeth de Lavigne

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
cardinauxCatholiqueconsistoirePape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement