Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’hospitalité : une valeur essentielle pour arriver à la paix !

© DR
Partager

Après la fraternité, thème central du premier message pour la paix du Pape François, voici l’hospitalité, thème de la campagne lancée par les jésuites pour l’Amérique latine en 2014

03/01/2014

« La Fraternité, fondement et route pour la paix » : thème de la Journée mondiale de la paix, le 1 janvier, la fraternité a besoin d’être « découverte, aimée, expérimentée, annoncée, et témoignée » pour « se substituer aux rivalités », dit le pape François dans le message pour cette Journée.
 
Et qui dit fraternité dit aussi hospitalité, une vertu «  de plus en plus essentielle pour arriver à un état de paix. Elle nous aide à reconnaître et à comprendre qu’en tant qu'humains, nous avons tous une dignité et des droits. Elle nous unit à notre humanité commune », souligne Wooldy Edson Louidor, Coordinateur régional des communications pour l’Amérique Latine et les Caraïbes au JRS (Service jésuite pour les réfugiés).
 
En toile de fond : une grande campagne pour promouvoir l’hospitalité envers les migrants, qui vient d’être lancée dans toute l’Amérique Latine par le réseau jésuite pour les migrants (RJM en espagnol), dont le JRS est membre.
 
Wooldy Edson Louidor invite à une réflexion sur cette vertu qui n’est pas moins essentielle à la paix que la justice, la vérité, le pardon et la réconciliation. 
 
Voici quelques extraits de son message :
 
 «  (…) Les premiers mots utilisés pour décrire l'hospitalité (hospes, hostis, hospitium) en celtique et en latin, évoquent l'hospitalité à l'égard d'ennemis et d'étrangers. Pendant les périodes de guerre, l'hospitalité était considérée comme une alternative pour mettre fin à l'hostilité : accueillir des étrangers et traiter avec humanité ses anciens ennemis.
 
« (…)  Emmanuel Kant affirme que la paix mondiale perpétuelle ne deviendra une réalité que quand l'hospitalité universelle deviendra la norme. Selon le philosophe allemand, le droit international doit établir les conditions nécessaires pour une culture universelle de l'hospitalité, qui transforme tous les hommes en citoyens de notre monde commun. »
 
« (…) Il est clair que les guerres civiles et les conflits mondiaux obligent les populations à se déplacer, de même que les catastrophes environnementales, l'extrême pauvreté, l'exploitation sauvage des ressources, les violations massives des droits humains. Des millions de personnes sont obligées de fuir de chez elles et de trouver l'hospitalité ailleurs. Dans ce sombre panorama, l'hospitalité est de plus en plus essentielle pour arriver à un état de paix. Elle nous aide à reconnaître et à comprendre que, en tant qu'humains, nous avons tous une dignité et des droits. Elle nous unit à notre humanité commune.
 
L'hospitalité est la capacité de reconnaître notre humanité commune dans le visage de l'«autre» indépendamment de son groupe ethnique, de sa religion, de sa nationalité, de sa situation migratoire ou socio-économique, dans l'appel à l'aide et à la protection de l'étranger (…) ».
 
«  (…) Au contraire, l'hostilité nous pousse à traiter l'autre comme un ennemi qui ne mérite que notre haine ou notre indifférence, qui n'est pas digne de notre accueil (…) »
 
« … En ce sens, la paix croît grâce à l'hospitalité. Finalement, elle déracine l'hostilité et abat nos frontières intérieures et extérieures. Elle nous permet de nous mettre à la place de l'autre dont le visage et les appels clament qu'il ou elle est un être humain qui mérite notre respect, notre appréciation et notre accueil simplement parce qu'il ou elle est un être humain (…) »
 
Wooldy Edson Louidor conclut par un appel :
 
« (…) Si vous voulez la paix, préparez-vous à accueillir; apprenez à voir les autres non comme des ennemis mais comme des êtres humains, dont les visages vous invitent à ouvrir vos frontières, à vous trouver au milieu d'eux, en dialogue et communion avec eux, avec leurs besoins, souriant avec eux et les recevant dans vos foyers.
L'hospitalité est la clé pour construire un monde humain, sans frontières, où tous les êtres humains peuvent vivre ensemble dans la paix. »
 
I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]