Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 07 mai |
Bienheureuse Gisèle
home iconÉglise
line break icon

Royaume-Uni : « Reviens à la maison pour Noël »

aleteia - Publié le 20/12/13

Dépliants, affiches, vidéos, cartes postales, cartes de vœux, rendez-vous : une initiative missionnaire à l’adresse de tous ceux qui se sont éloignés de l’Eglise.

Un feu de cheminée, un arbre de Noël illuminé, des bougies, un fauteuil avec deux bons bras confortables et un paquet-cadeau… Tout y est pour créer l'atmosphère de chaleur et d'accueil à l’approche des fêtes de Noël.

Mais il ne s’agit pas là d’une affiche publicitaire touristique, encore moins de la promotion d’un centre commercial, mais d’une initiative de l'Eglise catholique d'Angleterre et du Pays de Galles à l’adresse de tous ceux qui sont loin, ou qui se sont éloignés petit à petit de la pratique religieuse.

Un article de Vatican Insider signé Maria Teresa Pontara Pederiva et traduit par nos soins :

(…) Le titre ne laisse place à aucun doute: « Reviens à la maison pour Noël » (« Come home for Christmas »). Là est ta place, lit-on encore  sur l’affiche, qui cite une phrase de l’évangile de Jean, celle que Jésus adresse à la Samaritaine près du puits : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit… » (Jn 4,10).

L'initiative, proposée par la Commission épiscopale pour la catéchèse et l'évangélisation, se situe dans le cadre d’une action audacieuse visant à «récupérer» tous ceux qui, pour des raisons diverses (dont la moindre n’est pas le scandale de la pédophilie du clergé), ont abandonné l’assistance aux célébrations liturgiques et la participation à la vie de la communauté paroissiale. Mais pour atteindre l'objectif, les bonnes intentions et les bonnes idées de promotion ne suffisent pas, il faut l'engagement direct de ceux qui sont restés pratiquants,  pour qu’ils deviennent missionnaires.

Voici donc, toujours sur le site de l'Eglise catholique de Grande-Bretagne, le lien pour les fidèles, pour la plupart laïcs, qui ont  l'intention de s'impliquer et d'aller à la recherche de leurs frères éloignés. « Cherche comment tu peux devenir un membre actif de ta communauté », telle est l’invitation, assortie de conseils et de matériel de campagne, pour agir sur le terrain : dépliants, affiches, vidéos, cartes de vœux, phrases – du genre : « Toi aussi, tu as une place importante et tu es aimé dans l’Eglise, Corps du Christ » – mais principalement des idées et propositions de rencontres, surtout informelles.

Il y en a pour tous les goûts et les situations : l’important, semble-t-on dire dans l’Eglise d’Angleterre, c’est de se mettre en mouvement, d’aller aux périphéries, notamment existentielles, et d’annoncer l’amour et la miséricorde de Dieu. Les fidèles, au premier rang, deviennent alors missionnaires et partent à la recherche de leurs frères.

Une initiative qui par son style est, semble-t-il, redevable au Pape François, mais aussi qui « parle » aux communautés découragées et paralysées: face à une baisse de la pratique, des églises de jour en jour plus désertes et des communautés de têtes blanches, tout n’est pas perdu. Si les laïcs et les communautés réussissent à «réchauffer» le cœur de ce peuple, cela pourrait s’ajouter à l'effet François de ces mois-ci ; un pape qui, en moins d'un an, « a redonné de la crédibilité à l'Eglise», dit-on au Royaume-Uni aussi et, ce qui ne semble pas impressionner outre mesure, sans distinction entre catholiques et anglicans.

Compte tenu du style et du langage, tout donne à penser que les jeunes surtout seront nombreux à répondre, mais pas seulement eux. En effet, la proposition offre d’autres possibilités: par exemple, passer une journée dans une famille, ou accepter une invitation à dîner, où encore passer une soirée de musique et même la dernière soirée de l'année dans une ambiance familiale rappelant que

l’Eglise est précisément la famille de Dieu.

Les catholiques britanniques doivent se sentir mobilisés pour « aller et annoncer ». Un proverbe anglais dit « vous avez le T-shirt, portez-le ! » ; alors allez à la recherche d’autres frères et faîtes-leur cette proposition: « Quelle que soit votre histoire personnelle ou votre état de vie, un accueil chaleureux vous attend ici. Venez !”

Si ce n’est pas ça, la mission…!

Article traduit par Elisabeth de Lavigne

Tags:
Royaume-Uni
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
2
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
3
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
4
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
5
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
6
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
7
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement