Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Frère Alessandro : Le ténor franciscain chante la joie de Noël

Partager

Son deuxième album « Chanter la joie » est une sélection de chants de Noël traditionnels dont deux chantés à Bethléem… Succès assuré pour celui qui a déjà conquis les cœurs dans le monde entier.

20/12/2013

A 33 ans,  Frère Alessandro fut le premier moine à signer un contrat avec une grande maison de disques (Universal), en sortant  un premier album : « La voix d’Assise », paru en 2012, où il reprend des grands classiques de la musique sacrée comme l’Ave Maria de Schubert, Panis Angelicus de Franck, ou le Cantique de Jean Racine de Fauré, qui ont fait son succès.
 
 Le franciscain a sorti le 25 novembre un deuxième album : « Chanter la joie » qui est  une sélection de chants de Noël traditionnels, mais aussi de chants franciscains et classiques enregistrés dans deux lieux radicalement différents : le Royaume-Uni et Bethléem.
 
« Depuis la sortie de son premier album…Frère Alessandro a conquis les cœurs dans le monde entier grâce à sa voix magnifique et à sa chaleur humaine. Avec ce nouveau disque, il s’apprête à emplir ces mêmes cœurs, et bien d’autres encore, de la joie la plus pure », commente Ptiblog, le portail 100% culture.  
 
Chanter à Bethléem, sa première visite en Terre Sainte, fut une expérience particulièrement  émouvante pour le religieux : « Noël est spécial pour moi, car on célèbre la naissance de Jésus qui représente la vie, la joie. Quand un enfant naît, le monde entier est content », confie-t-il dans un entretien à Off-TV, la chaîne musicale d’Universal Music.
 
Frère Alessandro est entré dans les ordres à 21 ans. Il était très jeune quand il a commencé à chanter mais a pris des cours de chants à 18 ans « juste pour le plaisir », précise-t-il. Puis il a été repéré lors d’un petit concert près de chez lui, à Pérouse, en Italie, et après plusieurs refus à une demande d’audition, il a finalement pris la décision d’accepter, ses proches lui disant que c’était peut-être là sa mission franciscaine.
 
Effectivement, «  Je peux interroger Dieu en chantant … je peux louer le Seigneur en chantant, je peux crier, pleurer,  je peux faire beaucoup de choses en chantant, c’est ma façon de m’exprimer, de prier. Quand je chante et donc que je prie, j’ai l’impression que les gens prient à leur tour. C’est un miracle … », déclare le jeune ténor.
 
Lorsqu’il enregistra son premier album, Alessandro n’avait jamais pris l'avion. Depuis, il a emprunté l’avion pas moins de dix-huit fois, afin de faire partager sa musique et de poursuivre sa mission à travers l’Europe. (Ptiblog)
 
Sur deux des titres du nouvel album figure l’Official Chorus of Metropolitan Cathedral de Buenos Aires, « Coro Regina Coeli », qui était le chœur officiel de l’archevêque, le cardinal Jorge Mario Bergoglio et aujourd’hui Pape François. Avec Alessandro, ils interprètent « Alto E Glorioso Dio », dont les paroles sont tirées des prières de Saint François d’Assise.
 
Inclus 2 titres interprétés en français : Douce nuit et Minuit, chrétiens !
 
Pour en savoir plus sur Frère Alessandro, visitez son site officiel
 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]