Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 22 octobre |
Saint Jean Paul II
Aleteia logo
home iconÉglise
line break icon

Joyeux anniversaire pape François !

Isabelle Cousturié - Il sismografo - Radio Vatican - Publié le 17/12/13

Le Souverain pontife a 77 ans ce mardi 17 décembre… Un déluge de messages inonde le Vatican depuis plusieurs jours. Pour son anniversaire, le Pape a invité trois sans-abri à sa messe du matin et à son petit déjeuner

17/12/2013

Ce mardi 17 décembre, le Pape François fête ses 77 ans. Depuis plusieurs jours, les messages de vœux du monde entier pleuvent sur le Vatican. Des vœux sincères et pour la plupart, simples, sans aucune forme de protocole.

Le Bureau des correspondances du pape, à la Secrétairerie d’Etat, est devenu le terminal de milliers de lettres de vœux envoyées dans toutes les langues et sur lesquelles est écrit : « Joyeux anniversaire Saint-Père ! ».

Ses 77 ans, le pape François les avait déjà fêtés avec deux jours d’avance, samedi 14 décembre,  avec les bénévoles et des enfants de l’Institut Sainte-Marthe au Vatican. Tout était comme en famille : gâteau, petites bougies et des centaines d’enfants, plein d’enthousiasme, heureux de lui souhaiter bon anniversaire.

Et puis ce mardi matin, comme à son habitude, le Pape François a célébré une messe à la chapelle Sainte-Marthe. A cette occasion, il a souhaité avoir autour de lui le personnel de la résidence, de manière à recréer cette ambiance familiale qui lui est si chère. Il avait à ses côtés le cardinal Angelo Sodano, doyen du Collège cardinalice ; et fidèle à lui-même, trois sans-abris vivant près du Vatican qui lui ont été présentés par son aumônier, Mgr Krajewski.

Aux côtés de Mgr Parolin, le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, venu lui aussi présenter ses vœux au Pape. Tous sont allés prendre le petit-déjeuner dans le réfectoire de la Maison Sainte-Marthe. (Radio Vatican).

On peut imaginer la joie du pape, lui, qui depuis toujours, à l’aide de son gros agenda, n’oublie pas les anniversaires de tous ses amis et ne manque pas de les appeler pour leur faire ses meilleurs vœux. Une gentille et belle habitude que tout le monde lui connaît et qui est souvent évoquée.

Mais le pape François, rappelle Luis Badilla sur son site Il Sismografo, malgré ses nombreux engagements qui commencent de bon matin (vers 5h00 !), aura bientôt un autre anniversaire, une autre date à fêter, dont il a souvent parlé en donnant aux fidèles et pèlerins ses recommandations habituelles: connaître et célébrer le jour de son baptême. Car, comme il a confié pour lui-même un jour, il lui est difficile de séparer sa naissance du ventre maternel du jour de sa naissance au sein de l’Eglise. Bref, en quelques jours, le pape François célèbre deux grandes fêtes : celle de sa naissance et celle de sa foi.

Suite de l’article de Luis Badilla traduite par nos soins :

Sa naissance, son baptême et sa famille.

Jorge Mario Bergoglio est né à Buenos Aires le 17 décembre 1936 et a été baptisé le jour de Noël, le 25 décembre, à la paroisse Saint-Charles-Borromée (basilique Marie-Auxiliatrice), par un missionnaire italien salésien de Lodi (Italie), l’abbé Enrico Pozzoli. En janvier 1938, est né son premier frère, un évènement que Jorge Mario Bergoglio a toujours qualifié de fondamental dans sa vie: Oscar Adrián puis un autre frère Alberto Horacio, et deux sœurs Marta Regina et Maria Elena (la seule encore en vie).

L’actuel curé de la paroisse Saint-Charles-Borromée, le père José Repovz, salésien, raconte que depuis le jour de l’élection du Pape, les fidèles prient au pied des fonts baptismaux où il y a 77 ans les parents du pape François demandèrent de donner à leur enfant le prénom de Jorge Mario. Un geste que le cardinal Bergoglio faisaitpersonnellement à chaque fois qu’il visitait la paroisse, ajoute le père Repovz.

A l’occasion des 70 ans du baptême du cardinal Bergoglio, à l’époque archevêque de Buenos Aires, fut placé près du baptistère un petit cadre avec une copie de son acte de baptême. Sur le document apparaissent les noms de son parrain et de sa marraine: Francisco Sívori et Rosa Vassallo de Bergoglio. Beaucoup de témoignages racontent que Jorge Mario, dans cette église de la banlieue de Buenos-Aires, se recueillait souvent et longtemps au pied de l’icône de Marie Auxiliatrice, bénie par saint Jean Bosco. Mgr Bergoglio, ajoutent-ils, se rendait ensuite à la chapelle Saint-Antoine, qui se trouvait tout près de l’église, où était né en 1908 le club de football San Lorenzo de Almagro.

Don Pozzoli. Quand l’évêque de Lodi, Mgr Giuseppe Merisi, rappela un jour au pape François  l’œuvre et l’héritage de don Enrico Pozzoli, le pape répondit: « Ce missionnaire était un vrai saint ». Le cardinal J. M. Bergoglio dans le prologue à ses « Meditaciones para religiosos » (Méditations pour les religieux), il y a quelques années, citait le salésien né à Senna Lodigiana en 1880 comme un « exemple de service ecclésial et de consécration religieuse », révélant la « forte influence » que celui-ci avait eu sur son existence.

Avec don Pozzoli la découverte de sa vocation sacerdotale.

P. Pozzoli fut un grand guide dans sa vie et son premier directeur spirituel. Des liens que le pape François lui-même a évoqués : «  Le père Pozzoli était très lié à la famille Sivori, la famille de ma mère », écrit-il au père Cayetano Bruno, dans une lettre datée du 20 octobre 1990. « Aujourd’hui cela fait 29 ans que le Père Enrico Pozzoli est mort – lit-on dans la missive – et je viens de célébrer une messe pour lui, qui me baptisa le25 décembre 1936 à Saint-Charles ».

Des témoins de l’époque se souviennent que l’abbé Pozzoli suggéra au pape, lorsque celui-ci n’était encore qu’un adolescent, de voyager jusqu’aux montagnes de Tandil pour se reprendre d’une grave infection aux poumons.

C’est avec lui que le jeune Bergoglio a par ailleurs défini son admission au séminaire de Villa Devoto. Le père Pozzoli vivait en Argentine depuis 1906 et y a vécu jusqu’à sa mort, survenue le 20 octobre 1961. Il était né le 29 novembre 1880 à Senna Lodigiana et lorsqu’il quitta l’Italie, c’était un tout jeune prêtre, ordonné depuis à peine trois ans. D’après les écrits de don Giulio Mosca  « La Diocesi di Lodi per la Chiesa nel mondo » (2009), celui-ci fut envoyé à Buenos Aires par le Grand recteur don Rua qui a dit: « Voici pour vous un champion, formez-en tant d’autres sur son modèle ».

Tags:
anniversairePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement