Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconActualités
line break icon

Centrafrique : « Les chrétiens doivent être habités par l’Esprit de Dieu et ne pas tuer ! »

Isabelle Cousturié - L'Express - RFI - Fides / OPM - Publié le 17/12/13

Tandis que se multiplient les initiatives interreligieuses pour enrayer la spirale de haine qui s’est emparée du pays, l’archevêque de Bangui appelle ses compatriotes chrétiens à ne pas se venger.

17/12/2013

« Beaucoup de chrétiens ont dit qu'ils allaient se venger. Les chrétiens doivent être habités par l'esprit de Dieu, ils ne doivent pas tuer », a déclaré Mgr Dieudonné Nzapalainga, lors d'une messe célébrée le 15 décembre en l'église Saint-Charles, à Bangui,  devant 1.500 personnes.

Après l'invitation au dialogue du président de transition Michel Djotodia, chef de l’ex rébellion Séléka, au pouvoir depuis mars dernier, pour tenter d’enrayer la spirale de violence, l'archevêque de Bangui a exhorté les fidèles, exaspérés par 8 mois d’exactions des ex-rebelles de la Séléka, à  s'inspirer de « l'homme de paix et de réconciliation » qu'était Nelson Mandela, inhumé au même moment en Afrique du Sud, et de ne pas répondre par la violence à la violence.

« Nous sommes devenus des animaux, les exactions dépassent la raison quand on tue quelqu'un et qu'on brandit son bras », a-t-il insisté, une semaine après de nouveaux et violents affrontements qui ont fait plus de 600 morts dans la capitale centrafricaine où la tension reste forte, marquée par des lynchages et tirs sporadiques signalés ponctuellement. (L’Express)

« Grand est le risque d’anarchie», a commenté le Ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian,  lors de sa visite au  contingent français déployé dans le cadre de l’opération Sangaris (1.600 hommes). Il confirme que 110.000 habitants de Bangui, ont évacué leur domicile, sur fond en hausse « d’agressions et actes de vengeance » côté aussi bien musulman que chrétien.

Dans ce pays à 80% chrétien, où chrétiens et musulmans vivaient pourtant jusqu’ici en bonne entente, les responsables religieux des deux religions ont décidé de faire front commun pour essayer de briser cette spirale de « haine » infernale. Ils ont engagé une série d’initiatives communes. Les dernières en date : une rencontre de réconciliation le 11 décembre dernier, rapporte  l’agence Fides, à laquelle a participé une centaines de personnes, et une distribution commune de nourriture aux 10.000 évacués de la capitale.

En ce moment, explique le président de la communauté islamique centrafricaine, l’imam Kobine Layama, on s’organise pour diffuser un seul message dans les Eglises, les mosquées et les temples. « La base de l’unité, dit-il, n’est pas détruite ».

Selon des informations rapportées par RFI, tous les quartiers de Bangui n’ont pas été touchés par des actes de violence entre chrétiens et musulmans. Il reste encore, dans différents endroits de la ville, des zones où la sagesse et la mémoire de relations anciennes entre communautés l’ont emporté.

Ainsi, dans le quartier musulman du kilomètre 5, par exemple, des jeunes se sont organisés pour assurer la protection de la paroisse Saint Matthias, entourée de mosquées et protégée par une trentaine de musulmans. Les bénéficiaires de cette protection se refusent de voir en ce conflit « un conflit interreligieux » et parlent plutôt de « manipulation politique ».

« On peut dire qu’un conflit interreligieux se profile en Centrafrique, si des mesures fortes ne sont pas prises pour l’arrêter. Un conflit fabriqué non seulement par les politiciens mais aussi nourri par le sentiment de haine et de vengeance après les atrocités subies par les chrétiens », déclarait  Sœur Paulette Petit, religieuse spiritiaine, dans un récent témoignage àFamille Chrétienne.

«  (…) Avec la crise militaro-politique actuelle, le contexte a changé. Il va falloir faire un travail de fond pour guérir les cœurs et les mémoires blessés », ajoutait-elle. (Aleteia)

Tags:
Afriquedialogue interreligieuxguerrehaine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement