Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Un de nous » : Victoire au Parlement Européen : le rapport Estrela rejeté !

© DR
Edite Estrela au Parlement Européen.
Partager

Le rejet du rapport sur la Santé et les Droits Sexuels et Génésiques est « un signal positif fort » pour la suite de la procédure législative introduite par l’Initiative Citoyenne « Un de Nous ».

(légende photo : le député européen portugais Edite Estrela)

Le Parlement européen a rejeté le rapport sur la Santé et les Droits Sexuels et Génésiques présenté par le député européen portugais Edite Estrela (cf. Aleteia), a salué Grégor Puppinck, Président du Comité européen de l’Initiative Citoyenne « Un de Nous », qui demande l’arrêt du financement par l’Union européenne des programmes menaçant l’être humain déjà conçu.

La résolution alternative, votée par 334 voix contre 327, laisse la liberté aux États membres de définir les politiques relatives à la santé et à l’éducation.

« Le projet de résolution Estrela était extrême ; présenté sous couvert de promotion de la santé, il portait violement atteinte au droit à la vie et à la dignité de tout être humain, à la liberté de conscience des personnels de santé, aux droits éducatifs des parents et des enfants,  ainsi qu’au droit européen. Son rejet consécutif à l’adoption d’une résolution alternative est à l’honneur de la majorité du Parlement européen », écrit Grégor Puppinck dans un communiqué.

« Le vote de ce jour est un signal positif fort pour la suite de la procédure législative, devant la Commission et le Parlement européen, introduite par l’Initiative Citoyenne “Un de Nous”. En effet, la Résolution alternative finalement adoptée réaffirme que les questions liées à l’avortement et aux politiques de santé relèvent de la compétence des Etats membres ».

Grégor Puppinck salue aussi la dynamique « citoyenne » qui se manifeste à travers l’Europe en faveur de la défense de la vie, de la famille et de la liberté de conscience. « Cette mobilisation, dont témoignent aussi les deux millions de signataires de “Un de Nous”, est un mouvement de fond durable porté par la volonté de préserver la vie, la liberté et la dignité humaines, et de témoigner qu’une autre politique est possible et nécessaire, en particulier s’agissant du soutien à apporter aux familles et aux femmes enceintes ».

La Fédération des Associations Familiales en Europe (FAFCE) a aussi salué cette victoire dans un communiqué. « Le vote est réellement une victoire pour les citoyens de l’Union européenne. Leurs voix ont été plus fortes que celles des lobbies qui soutenaient ce rapport. Une forte mobilisation de citoyens à travers l’Europe a montré que chaque citoyen peut faire une différence ! »

La FAFCE se félicite de ce vote qui est l’expression des voix des citoyens en faveur de la dignité humaine, un droit fondamental dans l’Union européenne.

Le docteur Xavier Mirabel, président d’Alliance VITA, a lui aussi évoqué le rejet de la résolution Estrela : « Je salue la prise de conscience des citoyens européens qui se sont mobilisés contre ce texte, et celle des eurodéputés qui l’ont rejeté au nom du  principe de subsidiarité. En ce 10 décembre, journée mondiale des droits de l’homme, c’est un acte fort pour le respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine ».

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]