Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 24 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconActualités
line break icon

Euthanasie en Belgique : moins grave que brûler un feu rouge !

ETIENNE ANSOTTE

Marine Soreau - Publié le 10/12/13

« En Belgique, il vaut mieux pratiquer une euthanasie clandestine que brûler un feu rouge ! » : Carine Brochier *, dresse un bilan de 11 ans d’euthanasie en Belgique.

Voilà 11 ans que l’euthanasie a été dépénalisée en Belgique, et l’on assiste aujourd’hui à une véritable « banalisation de l’acte euthanasique », confie à Boulevard VoltaireCarine Brochier, coordinatrice de projets à l’Institut européen de bioéthique de Bruxelles.

« La loi visait à faire cesser les euthanasies clandestines : elle les a, en réalité, multipliées », ajoute-t-elle. « En 2011, un médecin s’est même vanté devant le Sénat d’avoir pratiqué moult euthanasies sans les avoir déclarées. Et personne ne l’attendait à la sortie. Il vaut mieux, en Belgique, pratiquer une euthanasie clandestine -donc tuer – que brûler un feu rouge ! ».

Quant à l’euthanasie en passe d’être élargie aux mineurs, Carine Brochier dénonce une « loi idéologique ». « Il y a à peine dix cas d’enfants éventuellement concernés. Fait-on une loi pour dix cas par an ? », affirme-t-elle. Elle salue la création d’un « média dissident » – le site euthanasiestop.be – et une nouvelle prise de conscience : « Aujourd’hui, des médecins, qu’on se garde d’inviter au Sénat, parlent, des infirmières s’expriment, des parents dont l’enfant était malade témoignent ».

Des parents qui sont nombreux à réagir, comme Alexandre, qui a perdu son fils Tristan d’une tumeur cérébrale (« Jamais je n'aurais pu lui demander s'il souhaitait mourir », affirme-t-il) ; ou encore le Dr Jean-Pierre Dickès, qui témoigne ici après la mort de son fils Damien, atteint de la myopathie de Duchenne : « De quel remord effrayant nous aurions été hantés mon épouse et moi-même si une seule seconde nous avions hésité à prendre les mesures nécessaires afin de prolonger l’existence d’un enfant paralysé de presque tout le corps ? ».

Ce dernier évoque une « pente infernale » : « Ceux qui acceptent cette pseudo-morale ne se rendent pas compte que demain ils pourront en être la victime. Pourquoi ?  La Belgique en est un exemple. On persuade les victimes que pour leur bien, elles doivent passer de vie à trépas. 95 % des demandes d’euthanasie sont acceptées sur simple demande, et une fois sur deux en dehors des conditions fixées par la loi ».

Ce que confirme le Professeur Etienne Montero, Doyen de la faculté de droit de l’Université de Namur (Belgique) : « L'expérience belge tirée de onze ans d'euthanasie légale enseigne qu'il est illusoire de penser que l'on peut faire droit à l'euthanasie comme une exception étroitement circonscrite, bien balisée, et dont la pratique serait bien contrôlée. Une fois l'euthanasie permise, il devient très difficile de maintenir une interprétation stricte des conditions légales. Rapidement, les balises tombent, les unes après les autres, et l'on va d'élargissement en élargissement. Une telle évolution est inéluctable en raison de la dynamique immanente au droit ».

*Coordinatrice de projets à l’Institut européen de bioéthique de Bruxelles.

Tags:
Enfantseuthanasie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement