Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sainte Bernadette Soubirous : 80e anniversaire

© DR
Partager

Lourdes a fêté le 80e anniversaire de la canonisation de l’enfant du pays par une grande procession qui a réuni des milliers de personnes.

Le 8 décembre 1933, Bernadette Soubirous était proclamée sainte à Rome par le pape Pie XI (1922-1939). Les sanctuaires de Lourdes ont fêté ces 7 et 8 décembre le 80e anniversaire de la canonisation de cette enfant du pays à qui la Vierge Marie apparut à 18 reprises.

Le 7 décembre au soir, une procession avec la châsse reliquaire de sainte Bernadette a parcouru les rues de la cité mariale au départ de l'église paroissiale de Lourdes et à destination de la Grotte des apparitions, rapporte le site des sanctuaires de Lourdes qui publie une très belle vidéo de l’événement accompagnée d’une musique de Gérard Salesses extraite de la bande originale du film de Jean Sagols « Je m’appelle Bernadette ».

Bernadette Soubirous a vécu 35 ans : vingt-deux années à Lourdes (1844-1866),  treize à Nevers (1866-1879). En 1858, dans la Grotte de Massabielle, à Lourdes, la Vierge Marie lui apparaît à dix-huit reprises. La vie de Bernadette en est transfigurée, peut-on sur le site des sanctuaires qui proposent toute une série d’articles sur la vie de sainte Bernadette, et notamment sur sa canonisation.

« La nouvelle sainte nous enseigne ce que le monde dédaigne et méprise : la vie cachée, la vie humble, de renoncement, qui est une des grandes leçons du Rédempteur, nous indiquant aussi ce précieux et divin enseignement : “Apprenez de Moi que je suis doux et humble de coeur” », soulignait ce jour-là le pape Pie XI.

A l’issue de la messe solennelle célébrée pour sa canonisation, « le chant de l’Ave Maria est spontanément entonné par la foule comme il l’est aux Sanctuaires à Lourdes ».

Aujourd’hui, nous rappelle Mgr Jacques Perrier, ancien évêque de Tarbes et Lourdes, Bernadette est vue comme un personnage « éminemment sympathique ». « En parlant de Bernadette, le mot “personnage” vient immédiatement sous la plume, tant son histoire semble relever du roman ou du théâtre.

Et de conclure : « Qu'est-ce qui rend Bernadette sympathique ? Sa liberté, son courage, sa dignité . Elle était libre, même par rapport au message dont elle était chargée : “S'ils ne veulent pas le croire, qu'ils le laissent !” »

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]