Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Prier avec le Pape : pour les enfants en danger

© DR
Partager

L’intention de prière universelle du pape François pour ce mois de décembre 2013 est centrée sur les enfants qui subissent injustice et violences.

02/12/2013

Chaque mois, le Saint-Père confie deux intentions de prière : une intention universelle et une intention missionnaire. Aleteia en fait écho en partenariat avec l’Apostolat de la prière, l’association  chargée de diffuser les intentions du pape.
 
En ce mois de décembre 2013, le pape François demande aux fidèles de prier tout particulièrement  pour les «  enfants victimes de l’abandon et de toute forme de violence » afin qu’ils puissent « trouver l’amour et la protection dont ils ont besoin. »
 
Il est inacceptable que des enfants souffrent, subissent injustices et violences et que leur dignité ne soit pas respectée :
 
«  Combien d'enfants abandonnés ou victimes de mauvais traitements ? Pauvres parmi les pauvres, les enfants vivant dans la rue, pour ne parler que d’eux, seraient environ 200 millions dans le monde. Comment accepter cette réalité au XXI ème siècle ? Comment accepter cette réalité ? Nous défigurons l'humanité lorsque la dignité des enfants n'est pas respectée », commente le Père Frédéric Fornos, sj. Directeur National de l'Apostolat de la Prière.
 
Il poursuit : 
« Les chiffres des différentes formes de violences et d'abandon des enfants dans le monde sont astronomiques ; les images et vidéos à leur sujet nous laissent sans voix. Oui, l'abîme du mal est immense et l'Eglise n'a pas été épargnée : maltraitance, crimes sexuels contre lesquels le pape François, comme son prédécesseur, agit avec détermination. 
 
Pourtant, nous le croyons, de par le monde, les forces d'amour et de solidarité pour leur venir en aide, sont encore plus grandes … Souvent sans bruit, invisibles ou presque, hommes et femmes, associations multiples, se rendent proches de cette souffrance inacceptable. »
 
Alors prier pour ces enfants, c’est aussi prendre le temps de penser aux  familles et associations qui, jour après jour, défendent et protègent ces enfants :
 
« Prenons le temps de penser à l'une d'entre elles au loin, par exemple ANAK – un pont pour les enfants des rues de Manille – ou chez nous, les Apprentis d'Auteuil. Essayons aussi de faire connaissance avec les nombreuses familles d'accueil, qui pour quelque temps, des années parfois, ouvrent leurs bras et leur cœur, pour accueillir et prendre soin. », demande le père Fornos.  
 
Le père Fornos invite à voir ce TEMOIGNAGE  : « Une aventure où vous faites entrer un autre monde chez vous »,  qui raconte l’expérience de Sophie, infirmière de métier, sensible au sort des enfants, laquelle a décidé avec son mari et ses enfants de 9 ans, 16 et 17 ans, de devenir famille d'accueil.
 
 Pour le commentaire de l’intention missionnaire du mois  « Prions pour que les chrétiens, éclairés par la lumière du Verbe Incarné, préparent l'humanité à l'Avent du Sauveur », se connecter à la page   : http://www.apostolat-priere.org/index.php/derniere-minute.html
 
Le réseau de prière du Pape pour la France invite également à voir une vidéo de CROIRE avec Marie-Noëlle Thabut, bibliste, qui commente le sens de l'Avent.
 
Il renvoie également au site « Avent dans la Ville » qui, chaque semaine, depuis le 28 novembre, propose une cyber retraite pour se préparer à Noël.
 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]