Aleteia

Bible : La nouvelle traduction liturgique vient de paraître

Partager
Commenter

« La Bible, Traduction Officielle Liturgique », paraît ce 22 novembre, aux éditions Mame. Fruit d'un travail de longue haleine, cette « Bible Mère » servira aussi bien à la liturgie qu’à la catéchèse.

Il aura fallu pas moins de 17 ans aux 70 experts impliqués dans le projet pour réaliser cette lourde tâche, qui résulte des décisions du Concile Vatican II, prises dans le cadre de la réforme de la liturgie de rite latin :

« C’est en 1996 que le chantier d’une traduction intégrale fut lancé », peut-on lire sur le Portail de la Liturgie catholique. « Après une année d’études préliminaires, la CIFTL décidait de faire traduire les 21000 versets de l’AT, s’ajoutant aux 4000 déjà traduits. Puisqu’il s’agissait de traduire des livres entiers, les traducteurs avaient recommandation de retoucher si besoin les textes déjà pour les lectionnaires. Pour ce travail furent constituées des équipes de traduction qui comportaient au moins deux exégètes souvent spécialistes du livre à traduire et deux ‘littéraires’ sensibles à la langue et portant les exigences de la proclamation publique ».

Cette traduction est désormais le texte-source pour l’ensemble des lectures et citations bibliques de la liturgie catholique en langue française. Son utilisation liturgique ne se fera sans doute pas avant l'Avent 2015.

La rédaction de Croire a récemment apporté ses lumières sur la révision qui a été entreprise. À la question de savoir ce que cela va concrètement changer, l’assomptionniste Sébastien Antoni assure que dans les faits le changement sera minime : « Il serait illusoire d’attendre de très profondes modifications qui révéleraient un sens nouveau aux textes… ou des secrets dévoilés. Ainsi, le ‘Notre Père’ où ‘Ne nous soumets pas à la tentation’ devient ‘Et ne nous laisse pas entrer en tentation’. Dans le Magnificat, les mots  ‘amour’ et ‘race’ sont remplacés par ‘miséricorde’ et ‘descendance’. Dans la même veine, d’autres passages ont ainsi été repris. Le livre des Psaumes n’a pas été touché »…

Mais c’est en somme un grand travail au niveau des sonorités qui a été effectué, pour faciliter la compréhension des fidèles par rapport aux textes lus.

En décembre 1998, au 25e anniversaire de la Constitution Sacrosanctum concilium du Concile Vatican II, le pape Jean-Paul II avait encouragé dans une lettre apostolique une reconsidération progressive et une consolidation des travaux entrepris depuis le dernier concile. Et plus tard en mars 2001, comme nous le rappelle Croire, Jean-Paul II approuve l’instruction Liturgiam authenticam qui réclamait le respect de l’unité du rite romain pour le monde entier. Ainsi, toutes les traductions, quelle que soit la langue, seront le fruit de la seule et unique source du texte latin, afin que l’interprétation soit la plus précise et fidèle possible.

Une version numérique sera prochainement publiée.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]