Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Stop au harcèlement sur Internet !

Filipe Matos Frazao
Partager

Le Bureau international catholique de l’Enfance lance une campagne de responsabilisation face à cette nouvelle forme de violence en très nette augmentation

20/11/2013

Le cyber-harcèlement est un phénomène devenu une vraie plaie sociale dans un grand nombre de pays du monde, notamment aux Etats-Unis et au Canada, mais qui n’épargne pas non plus l’Europe, où les spécialistes parlent d’une « vraie face noire des réseaux sociaux ».

En octobre 2012  Amanda Todd, une jeune canadienne de 15 ans s’était donné la mort après avoir annoncé son geste sur Youtube et révélé avoir été victime de harcèlement pendant 3 ans.

Lors de la commission « Communication et Information » de la 37e session de la Conférence générale de l’UNESCO qui rassemblait du 5 au 20 novembre 2013 tous les Etats membres à Paris, le Bureau international catholique de l’Enfance (BICE) a interpellé les participants sur le cyber harcèlement et la nécessité d’agir contre cette forme de violence.

Selon l’Observatoire des Droits de l’Internet, l’estimation du nombre de victimes varie dans les différentes études internationales de 9 % à 34 %, alors que le nombre d’auteurs confirmés varie de 4 % à 21 %. Et selon ces études, le cyber-harcèlement est un problème qui s’accentue.

Le BICE  souhaite que l’expérience des pays où les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication, NDLR) sont déjà très développés puisse être utile pour la prévention dans les pays où les TIC sont en train de se développer » a souligné Monique Scherrer, représentante du BICE auprès de l’UNESCO dans son intervention.

Le BICE lance une campagne « STOP AU HARCELEMENT SUR INTERNET ». Elle vise à responsabiliser chacun, et en particulier les jeunes à partir de 13 ans, pour qu’ils ne soient ni victimes, ni complices – même involontaires – de cyber-harcèlement.

Le BICE fait savoir que les 10 000 signatures attendues seront présentées à la session du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU consacrée aux « réseaux sociaux et droits de l’enfant » en septembre 2014 à Genève.
La campagne compte déjà 500 signataires !

Pour participer et pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur le site du BICE www.bice.org.

I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]