Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pape François : les grands-parents sont un trésor pour la société

wzcgp9tn3r5l0sp1clsnqmdcce2e3n1-khmeswt5ffmkq22tbr2p2_opukohxccwysgue5u5u-vu-oy0cdl96smgcquzdq.jpg

© Corinne SIMON/CIRIC

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 20/11/13

A Sainte-Marthe, le Souverain Pontife rend hommage aux vieilles générations, porteuses de sagesse et d’exemples à imiter par les familles d’aujourd’hui.

« Un peuple qui ne respecte pas les grands-parents est un peuple sans mémoire et donc sans avenir », a déclaré le pape François, le 19 novembre, au cours de son homélie à la messe du matin, dans la Chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

 Le Souverain Pontife commentait  l’histoire d’Eléazar, un homme très âgé, qui a choisi d’être cohérent avec sa foi en Dieu, préférant le martyre à l’apostasie, pour offrir un beau témoignage de rectitude aux jeunes.

 Au lieu de penser à lui, explique le pape François, Eléazar a pensé aux jeunes et  à « sa responsabilité » de leur laisser « un noble héritage, un héritage authentique».

« Un peuple qui n’écoute pas les grands-parents est un peuple qui meurt », avait-t-il déjà déclaré, le 26 octobre dernier, à l’occasion du grand rassemblement des familles, car  ils sont « la sagesse de la famille, la sagesse d’un peuple … Ouvrez votre cœur à leur mémoire », avait-il exhorté ce jour-là., …écoutez-les » (Aleteia)

 Le récit d’Eléazar, qui constituait la première lecture du jour, a permis au pape de revenir sur un sujet qui lui tient tant à cœur car il se fait du souci pour les personnes âgées. Du moins pour celles qui « …  c’est terrible à dire ! … sont rejetées parce qu’elles dérangent  (…) abandonnées à leur solitude, voire parfois par leurs propres familles … » 

Le Pape, comme saint François d’Assise –il l’avait souligné dès la première messe de son pontificat, le 19 mars dernier-  veut inciter au respect de  «  la création tout entière », de « toute créature de Dieu », l’attention et les soins à donner « avec amour à chaque personne, spécialement aux enfants, aux personnes âgées, à celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont à la périphérie de notre cœur» (Homélie – 19 mars 2013).

Lespersonnes âgées sont pour lui comparables à du « bon vieux vin » : elles ont en elle une force intérieure qui permet d’apporter à toute la société le plus « noble » des héritages, celui de « la transmission ».

« C’est vrai que souvent la vieillesse n’est pas très belle. À cause des maladies qu’elle entraîne, et tout ça, mais la sagesse qu’ont les grands-parents est l’héritage que nous devons recevoir … c’est un trésor pour la société », a-t-il insisté dans son homélie de Sainte-Marthe. 

Comme à son habitude, il a marqué une pause avant d’évoquer une anecdote, un apologue entendu dans son enfance :

« Il y a le père, la mère, beaucoup d’enfants et le grand-père, qui lorsqu’il était à table se salissait le visage en mangeant sa soupe. Agacé, le père (…) achète une petite table pour l’isoler. Un jour en rentrant chez lui, il trouve un de ses enfants en train de jouer avec des morceaux de bois. Que fais-tu ? lui demande-t-il. ‘Une petite table’, répond l’enfant. -Mais pourquoi ? -Pour toi, papa, quand tu seras vieux comme grand-père ».

« Cette histoire m’a fait tant de bien, toute ma vie », confie le pape. « Oui, les grands-parents sont un trésor ». Et d’inviter encore une fois l’assemblée à ne pas oublier « tous ces grands-parents qui sont dans des maisons de repos ( …) abandonnés à leur sort », à faire un effort de mémoire et à prier pour tous ces « grands-pères, et grands-mères, qui ont souvent eu un rôle héroïque dans la transmission de la foi durant les périodes de persécutions ». Quand « la mère et le père n’étaient pas à la maison et quand ils avaient des idées étranges, transmises par la politique de l’époque, ce sont les grands-mères qui transmettaient la foi ».




Tags:
grands-parentsHoméliePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement