Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Pape François : les grands-parents sont un trésor pour la société

© DR
Partager

A Sainte-Marthe, le Souverain Pontife rend hommage aux vieilles générations, porteuses de sagesse et d’exemples à imiter par les familles d’aujourd’hui.

20/11/2013

« Un peuple qui ne respecte pas les grands-parents est un peuple sans mémoire et donc sans avenir », a déclaré le pape François, le 19 novembre, au cours de son homélie à la messe du matin, dans la Chapelle de la Maison Sainte-Marthe.
 
 Le Souverain Pontife commentait  l’histoire d’Eléazar, un homme très âgé, qui a choisi d’être cohérent avec sa foi en Dieu, préférant le martyre à l’apostasie, pour offrir un beau témoignage de rectitude aux jeunes.
 
 Au lieu de penser à lui, explique le pape François, Eléazar a pensé aux jeunes et  à « sa responsabilité » de leur laisser « un noble héritage, un héritage authentique».
 
« Un peuple qui n'écoute pas les grands-parents est un peuple qui meurt », avait-t-il déjà déclaré, le 26 octobre dernier, à l’occasion du grand rassemblement des familles, car  ils sont « la sagesse de la famille, la sagesse d’un peuple … Ouvrez votre cœur à leur mémoire », avait-il exhorté ce jour-là., …écoutez-les » (Aleteia)
 
 Le récit d’Eléazar, qui constituait la première lecture du jour, a permis au pape de revenir sur un sujet qui lui tient tant à cœur car il se fait du souci pour les personnes âgées. Du moins pour celles qui « …  c’est terrible à dire ! … sont rejetées parce qu’elles dérangent  (…) abandonnées à leur solitude, voire parfois par leurs propres familles … » 
 
Le Pape, comme saint François d'Assise –il l’avait souligné dès la première messe de son pontificat, le 19 mars dernier-  veut inciter au respect de  «  la création tout entière », de « toute créature de Dieu », l’attention et les soins à donner « avec amour à chaque personne, spécialement aux enfants, aux personnes âgées, à celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont à la périphérie de notre cœur» (Homélie – 19 mars 2013).
 
Les personnes âgées sont pour lui comparables à du « bon vieux vin » : elles ont en elle une force intérieure qui permet d’apporter à toute la société le plus « noble » des héritages, celui de « la transmission ».
 
« C’est vrai que souvent la vieillesse n’est pas très belle. À cause des maladies qu’elle entraîne, et tout ça, mais la sagesse qu’ont les grands-parents est l’héritage que nous devons recevoir … c’est un trésor pour la société », a-t-il insisté dans son homélie de Sainte-Marthe. 
 
Comme à son habitude, il a marqué une pause avant d’évoquer une anecdote, un apologue entendu dans son enfance :
 
« Il y a le père, la mère, beaucoup d'enfants et le grand-père, qui lorsqu’il était à table se salissait le visage en mangeant sa soupe. Agacé, le père (…) achète une petite table pour l’isoler. Un jour en rentrant chez lui, il trouve un de ses enfants en train de jouer avec des morceaux de bois. Que fais-tu ? lui demande-t-il. ‘Une petite table’, répond l’enfant. -Mais pourquoi ? -Pour toi, papa, quand tu seras vieux comme grand-père ».
 
« Cette histoire m'a fait tant de bien, toute ma vie », confie le pape. « Oui, les grands-parents sont un trésor ». Et d’inviter encore une fois l’assemblée à ne pas oublier « tous ces grands-parents qui sont dans des maisons de repos ( …) abandonnés à leur sort », à faire un effort de mémoire et à prier pour tous ces « grands-pères, et grands-mères, qui ont souvent eu un rôle héroïque dans la transmission de la foi durant les périodes de persécutions ». Quand « la mère et le père n'étaient pas à la maison et quand ils avaient des idées étranges, transmises par la politique de l'époque, ce sont les grands-mères qui transmettaient la foi ».
 
 
 
 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]