Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconÉglise
line break icon

Pape François : le site du Vatican dé-publie son entretien avec le fondateur de « La Repubblica »

Jesús Colina - Publié le 19/11/13

Le retrait de cet entretien constitue une mise au point sur la nature du texte : il y avait des doutes et un débat sur sa valeur.

19/11/2013



Le Saint-Siège a reconnu vendredi que l’entretien entre le Pape François et le fondateur de “La Repubblica” a été retiré de son site internet. Il entend par là faire une mise au point : il ne s’agit pas d’un document du magistère pontifical, comme une encyclique ou un discours.


L’interview que le Pape François a accordée au fondateur du quotidien italien   “La Repubblica”, Eugenio Scalfari, n’est pas un  document officiel  du magistère pontifical, comme peut l’être une encyclique ou un discours officiel, mais plutôt une conversation journalistique, qui laisse une marge d’interprétation des paroles prononcées par le Saint-Père.


C’est l’explication que le père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège,  a donnée aux journalistes, précisant que  le texte avait été retiré de la page web officielle du Vatican (www.vatican.va) sur décision de la Secrétaireried’Etat du Saint-Siège.


 Le porte-parole du Saint-Siège a déclaré que  « cet entretien  est fiable dans son sens général, mais pas dans ses formulations concrètes : pour cette raison,  il a été considéré que le texte ne pouvait plus être consulté sur le site internet du Saint-Siège.

En définitive, a dit le père Lombardi, en supprimant l’accès, on a clarifié la nature de ce document. Il y avait une ambiguïté et un débat sur sa valeur.

L’interview  de Scalfari  soulevait  des questions évidentes sur la synthèse, réalisée par le journaliste, des paroles du Pape. Le Père Lombardi a précisé que la transcription du texte n'avait pas été révisée personnellement par le Saint-Père avant sa publication.


Par exemple, dans l'interview, le journaliste et écrivain attribue au pape une erreur qu’il ne pouvait avoir commise. Il est dit que pendant le conclave, une fois atteint le nombre de voix nécessaires à son élection en tant qu’évêque de Rome dans la Chapelle Sixtine, le Pape Jorge Bergoglio aurait confié au journaliste qu’il s’était retiré, en silence, pour prier seul, dans la pièce à côté de la loggia donnant sur la place Saint-Pierre.



Cette information n'est pas vraie, et a été formellement démentie par certains cardinaux, en particulier par l'archevêque de New York, Timothy Dolan, qui se souviennent que le pape ne s’est pas retiré en silence avant d'accepter sa charge. Comme prévu par le rituel du conclave, l’acceptation a été immédiate et verbale. Ensuite le camerlingue, maître des cérémonies pontificales, remplissant les fonctions de notaire, a rédigé l’acte d'acceptation.


A aucun moment, le Vatican n’a démenti le sens général des paroles attribuées au Pape par le journaliste dans l’interview. En ce sens, il s’agit d’un document d’un intérêt exceptionnel, qui offre la vision d’un pontife à travers les notes prises par un journaliste, qui ne se reconnaît pas comme catholique.


Et même si vous ne pouvez pas lire le texte sur le site Internet du Saint-Siège, pour ne pas donner au document une valeur d'enseignement papal officiel, compte tenu de sa valeur historique vous pouvez continuer à le consulter sur le site Aleteia :
http://aleteia-imported-fr.vip.hmn.md/2013/10/02/le-pape-francois-tacle-la-vision-vaticano-centrique/

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement