Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Belgique : 35 « bébés médicaments » recensés

Institut européen de bioéthique - publié le 18/11/13

Ils ont été conçus pour sauver un frère ou une sœur mais dans combien de cas et au prix du sacrifice de combien d’embryons ? Questions de l’Institut européen de bioéthique.

18/11/2013

Selon une information de l’Institut européen de bioéthique (IEB), à Bruxelles, environ 600 examens préimplantatoires (PGD) sont pratiqués chaque année en Belgique.

L’institut, sensible aux espoirs et promesses, mais aussi aux dérives, dont les découvertes et pratiques biomédicales actuelles sont porteuses, explique cette procédure qui a déjà produit dans le pays 35 enfants conçus dans la perspective de « sauver  un frère ou une sœur aîné (e) malade », après un tri embryonnaire.

D’après la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Laurette Onkelinx,  le nombre de demandes de traitement PGD-HLA ( Fiv en vue d'un embryon « bébé-médicament » ) est d’environ 25 par an et reste stable (38 en 2012).

Elle signale que le sang ombilical de 7 enfants et la moelle osseuse d’un bébé d'un an, ont été prélevés pour le traitement d’un frère ou d’une sœur malade, et que les traitements pratiqués ont été fructueux mais sans donner le nombre de guérisons obtenues ni révéler le nombre d’embryons détruits.

Au même moment, l’Institut fait savoir que le calcul des soutiens individuels apportés à l'initiative citoyenne européenne « Un de nous »,  achevée le 1er novembre  dernier, sera supérieur à 1.885.000, ce qui fait de cette initiative pour la protection de l'embryon, un « premier et grand succès ».

Rappelons que 20 pays ont atteint le seuil minimum de signatures requis par la Commission européenne, « attestant que la volonté de défendre l'embryon humain est profondément ancrée dans les populations d'Europe », selon Gregor Puppinck, l'un des initiateurs de ce projet.

Il s'agissait de réaffirmer que l'embryon humain partage l’humanité des êtres humains et de demander  à l'Union européenne de mettre fin au financement des activités qui détruisent les embryons humains. (Aleteia).

Les organisateurs de l’Initiative continueront, devant la Commission et le Parlement européens, à défendre le respect de l’être humain, dès sa conception.

Qu’est-ce que le bébé médicament ? Bébé du double espoir ou du double tri ? Réponse en images (voir ci-dessus) du Dr Henri Bléhaut de la Fondation Jérôme Lejeune ou en cliquant sur le lien : http://www.youtube.com/watch?v=wSIZxS_AkgY

I.C

Tags:
BébéBelgique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement