Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mariage gay : Les Irlandais voteront en 2015

© DR
Partager

Le gouvernement annonce un referendum. Mais l’Eglise prévient qu’elle ne lâchera rien sur les fondamentaux du mariage entre un homme et une femme pour le bien de la société toute entière

07/11/2013

L'Irlande va organiser en 2015 un référendum sur le mariage homosexuel, a annoncé le ministre de la Justice Alan Shatter.
 
La décision a été prise après consultation et vote d’un long texte de recommandations sur d’éventuels amendements à la Constitution élaboré par « the Constitutionnal Convention », un « forum citoyen » de 100 personnes,  créé à cet effet par le gouvernement fin 2012.
 
79 % des membres de la Convention se sont prononcés en faveur de l’amendement de la Constitution qui permettrait le mariage entre personnes de même sexe.
 
Le « mémo » remis au ministre de la justice précise qu’un amendement constitutionnel sur le mariage entre personnes de même sexe devrait aussi prendre en compte la question de l’adoption « pour résoudre des problèmes, comme celui de savoir si un couple de personnes de même sexe est autorisé à adopter ». 
 
L'Eglise catholique a immédiatement critiqué cette annonce, rappelant que « L'amour conjugal est une forme d'amour entre un homme et une femme qui apporte un bénéfice spécial à toute la société », a déclaré dans un communiqué Denis Nulty, l'évêque de Kildare et Leighlin. 

Elle annonce donc son intention de «  participer pleinement au débat démocratique avant le référendum », précisant : « L’Eglise catholique cherchera, avec d'autres, à réaffirmer que les fondements rationnels pour sceller un mariage devraient être réservés à une relation consentie et unique entre une femme et un homme, seuls capables de faire des enfants et de les élever ».  (L’Express) .
Pour sa part, David Quinn, le directeur adjoint du Iona Institute, l’institution qui défend la famille et la liberté religieuse et était intervenu lors du débat organisé par la Convention au mois d’avril, a confié qu’il voyait dans cette décision la volonté de mettre au même niveau « le droit pour deux hommes d’avoir un enfant et celui pour un enfant d’avoir un père et une mère ». Il annonce son intention de « battre campagne » contre  l’amendement même si, reconnaît-il,  la bataille s’annonce difficile. (La Croix)

Un récent référendum sur la suppression du Sénat s’était soldé par la victoire des « non » malgré la majorité qui semblait suivre la position du gouvernement.
 
 
 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]