Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 octobre |
Saint Luc
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

La fidélité conjugale, c’est pleinement humain ! *

aleteia - Publié le 16/10/13


, que dans la Bible la fidélité de Dieu est indiquée par le mot hébreu ’emûnah (du verbe ‘amàn), qui dans sa racine signifie "soutenir". On comprend donc pourquoi l’effet de la fidélité soit la possibilité de vraiment construire le rapport conjugal sur le "roc".

Du reste le sacrement du mariage constitue en soi une force qui soutient les époux et leur volonté respective de demeurer ensemble dans la fidélité, dans le respect de l’amour promis, non seulement comme sentiment, mais encore plus comme adhésion à une vocation conjointe, qui justement dans le mariage trouve l’instrument pour porter ensemble le même joug, en marchant au même pas, tout au cours de l’existence.

Pour examiner de plus près la structure anthropologique de la dynamique de la fidélité dans l’amour, il faut partir de l’idée que la dynamique affective, en tant qu’êtreamoureux de la personne (apprendre à l’aimer), passe à travers différents niveaux qui s’entrecroisent dans un processus de maturation qui exige un engagement personnel croissant.

De l’amour romantique à l’amour de connaissance

Repris également dans la terminologie de Saint Thomas en rapport à l’amour, ces niveaux vont de la première apparition de l’objet aimé dans la sphère existentielle de l’amant, produisant des émotions immédiates – la phase de l’amour romantique, durant laquelle le temps semble échapper aux amants, toujours plus désireux d’être ensemble et de passer ensemble le plus de temps possible – jusqu’à la connaissance affective de l’être aimé, qui se révèle comme celui qui a la capacité d’aimer. La relation commence alors à se transformer en une promesse, l’anticipation d’un amour plus grand.

Maintenant le temps n’est plus l’adversaire de l’amour et de ses émotions, comme dans la phase romantique, mais il fait partie de la réalité même : l’affectivité a besoin de temps pour mûrir et réaliser tout ce qu’elle contient. Un chemin se profile dans la relation qui est l’anticipation du projet de perfection future. On veut le bien de l’être aimé pas seulement pour ce qu’il est à présent, mais pour la merveille qu’il peut devenir et à laquelle il parviendra au cours de son existence. « Fondés sur cet amour, l’homme et la femme peuvent se promettre l’amour mutuel dans un geste qui engage toute leur vie […]. Promettre un amour qui soit pour toujours est possible quand on découvre un dessein plus grand que ses propres projets, qui nous soutient et nous permet de donner l’avenir tout entier à la personne aimée ». (François, Lumen Fidei, n. 52).

Ce niveau est appelé con-formation, parce qu’à ce niveau, la relation d’amour fait changer de forme à l’amant et elle se réalise à travers l’harmonie affective et le plaisir réciproque, c’est-à-dire dans la formule “il est bon que tu existes”. Le plaisir est le premier moment conscient de l’amour dont tire son origine la liberté comme acceptation de l’être aimé. Il implique un engagement avec celui-ci, comme s’il était une seule chose avec soi, et fonde le sentiment interne d’obligation, pour qu’il puisse en surgir d’autres actions dues envers l’être aimé.

« Fidélité créatrice »

C’est à ce moment que se configure l’importance de la fidélité comme réponse à une personne et non pas comme un strict volontarisme. Une fidélité comme une vertu, pleinement réalisée dans la vie concrète, et construite sur l’intégration entre amour et sexualité, et non pas comme la simple adhésion à un amour spirituel, séparé de la prudence et de l’affectivité charnelle, qui pourrait tout autant s’adresser ailleurs. En ce sens, la conscience vertueuse doit insister sur l’intégration affective avec une “fidélité créatrice” (G. Marcel), capable de régénérer constamment le plaisir amoureux entre les amants afin qu’ils restent unis.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
divorcefideliteMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
2
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
3
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
4
Agnès Pinard Legry
Le miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux
5
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
6
Pope Francis - speech
I.Media
Le pape François plaide pour l’inculturation de l’Évangile
7
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement