Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le don de la foi : écoute et réponse

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - publié le 09/10/13

Un cœur qui écoute
Le Dieu des chrétiens est un Dieu qui parle. Il brûle de se dire, de se communiquer; « la Source a soif d’être bue », disait Grégoire de Nysse. Il adresse une parole que l’être humain peut écouter pour la mettre en pratique et transformer le monde. Parfois, il faut accepter d’entendre sans comprendre, de toucher sans voir, de croire sans savoir, dans le clair-obscur de la foi. L’important, c’est d’être un cœur qui écoute. « La foi naît de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend, c’est l’annonce de la parole du Christ » (Romains 10, 17).
Pour bien entendre, il faut écouter, prier, mettre un peu de silence entre nos mots. N’être seulement que cela : un immense œil de prière et un cœur qui écoute. Prêter l’oreille du cœur à ce que Dieu dit. L’écouter pour l’entendre dans le cœur de nos frères et sœurs. La foi ne nous isole pas des autres, mais nous rend solidaire du monde, comme l’indique cette réponse de Paul et Silas à leur gardien de prison qui leur demande quoi faire pour être sauvé : « Crois au Seigneur Jésus ; alors tu seras sauvé, toi et toute ta maison » (Actes des apôtres 16, 31).

La réponse du cœur
Le croyant répond à la parole du Christ d’un mouvement spontané de son cœur, quasi instinctif. Il l’écoute, veut faire sienne cette parole, au-delà de tout enfermement idéologique. La parole du croyant devient « théopoétique » parce qu’elle est un acte total de sa vie au service de la foi, de l’Église et du monde. Sa parole traduit le spirituel en paroles, rend visible l’invisible, donne une forme au silence, célèbre le mystère pascal dans une liturgie qui est une réponse de toute l’assemblée. Nous faisons une pause en Église pour que la Parole nous transforme et nous repose, comme un silence respire entre deux notes de musique.
La foi chrétienne est une réponse confiante à l’initiative de Dieu que la Bible nous révèle fidèle et miséricordieux. « Si tu savais le don de Dieu », disait Jésus à la Samaritaine (Jn 4, 10). La qualité de ma réponse au don que Dieu me fait de sa vie se vérifie au don que je lui fais de la mienne. Je réponds à sa soif de venir habiter chez moi en me laissant aimer par lui, en m’ouvrant à son désir de salut et de bonheur pour moi.
La foi en Dieu n’est pas une opinion personnelle, mais la réponse à une parole que Dieu me donne, au-delà de toute aliénation. Cette parole pose question parce que Dieu y engage tout son être. Elle exige une réponse totale de ma part qui soit la plus incarnée possible, puisque Dieu me propose une alliance qui me rend debout, heureux, libre. Tout un pari.

Le pari de la foi
Pascal parle de la foi comme d’un pari. On croit sans trop savoir, mais il y a une joie à croire, alors on espère tout. « La foi est le moyen de posséder déjà ce qu’on espère, et de connaître des réalités qu’on ne voit pas. Et quand l’Écriture rend témoignage aux anciens, c’est à cause de leur foi. » (Hébreux 11, 1-2). Et l’auteur de l’épître aux Hébreux passe en revue les grandes figures de l’Ancien Testament qui ont fait le pari de la foi et qui ont été agréables à Dieu: Abel, Hénok, Noé, Abraham, Sara, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse et bien d’autres. Cette foule immense de témoins nous entoure et « nous courrons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est à l’origine et au terme de la foi » (Hébreux 12, 1-2).
La foi chrétienne est directe et totale; on fait confiance, c’est tout. Notre réponse de foi est avant tout une réponse d’amour au Père qui a tout donné en son Fils pour nous relever d’entre les morts. "La foi est la réponse à une Parole qui interpelle personnellement, à un Toi qui nous appelle par notre nom" (Pape François, Lumen Fidei, no 8).

Pour aller plus loin, voir mon essai :  L’aventure de la foi: quinze variations (Parole et Silence).

Des extraits de ce blogue sont parus dans Prions en Église, Canada, 29 septembre et 6 octobre 2013.

Lire également sur ce blogue, L’acte de foi: confiance, liberté et relation.

  • 1
  • 2
Tags:
evangelisationFoi
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement