Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Chine : exode rural massif, urbanisation galopante : de nouveaux défis pour l’Eglise

Eglises d'Asie - publié le 07/10/13

Depuis deux ans, la population chinoise compte plus de citadins que de ruraux. Un bouleversement inouïe qui modifie aussi la carte géographique des chrétiens.


Depuis un peu plus de trente ans, la géographie humaine de la Chine est bouleversée en profondeur par un phénomène massif : un exode rural très rapide, dont le corollaire est la croissance phénoménale que connaissent les villes.

Selon le Bureau national des statistiques, un cap a été franchi fin 2011 lorsque, pour la première fois dans l’histoire du pays, la Chine a dénombré plus de citadins que de ruraux : 690,79 millions de résidents des villes face à 656,56 millions d’habitants des campagnes. De ce vaste mouvement de population, l’Eglise n’est pas absente et doit elle aussi s’adapter.

Né dans une province de l’intérieur du pays, Bosco Wang a quitté son village dès le début des années 1990 pour trouver à s’embaucher dans un atelier du Guangdong. Catholique, il a pourtant fréquenté un temple protestant durant toute la durée de son séjour dans la province méridionale : à l’église catholique, le prêtre ne s’exprimait qu’en cantonais, au contraire du pasteur protestant, qui prêchait en mandarin. Plus tard, ayant trouvé un nouvel emploi dans une fabrique textile de Cixi, ville portuaire du Zhejiang, située juste au sud de Shanghai, il a remarqué que nombreux étaient les paroissiens qui, durant la messe dominicale, récitaient à voix basse leur rosaire plutôt que de prendre part à la liturgie en écoutant les lectures et le sermon du prêtre. Là encore, l’assemblée des fidèles, composée en grande partie de migrants issus de toutes les provinces du pays, n’était pas en mesure de comprendre le dialecte du Ningbo dans lequel s’exprimait le célébrant.

Les nombreuses études qui sont produites aujourd’hui en Chine autour de la question de l’exode rural soulignent à quel point les migrants connaissent des difficultés lorsqu’ils s’installent dans des villes situées loin de leurs foyers d’origine : travaux sales ou dangereux, salaires moindres, statut de deuxième catégorie faute de détenir un hukou (certificat de résidence) urbain, etc. Sans oublier une adaptation pas nécessairement aisée à un nouveau climat, à des habitudes alimentaires ou à une langue différentes.

Pour les institutions religieuses, ces bouleversements que connaît le pays ont également des conséquences. Dans le cas de Bosco Wang, migrant catholique, ce sont les difficultés d’adaptation linguistique qui sont citées, mais, au-delà de son cas personnel, c’est à un redéploiement complet de la carte géographique du catholicisme que l’on assiste aujourd’hui en Chine.
(…)
A la fin des années 1970, dans une Chine qui émergeait de la tourmente révolutionnaire à la faveur des réformes initiées par Deng Xiaoping, le catholicisme a d’abord commencé par refaire ses forces dans les paroisses rurales où la vie ecclésiale reprenait peu à peu de la vigueur. Or, depuis une vingtaine d’années, ce sont ces villages qui se vident de leurs habitants du fait de l’exode rural. (…)

 A en croire Huang Jianbo, professeur d’anthropologie à Renmin Daxue (Université du peuple de Chine) à Pékin, entre 80 et 100 villages disparaissent chaque jour en Chine, leurs habitants quittant une terre qui ne les nourrit plus.

Dans les villes, qu’elles soient de grandes métropoles ou ne dépassent pas le million d’habitants, la croissance démographique est continue. Et cet essor se ressent jusque dans les paroisses de l’Eglise catholique. Au Shanxi, dans le district du Yuci, adjacent à la ville de Jinzhong (250 000 habitants), le P. Joseph Yang témoigne du fait que « de nouveaux visages apparaissent chaque semaine au point qu’il est difficile pour un curé de savoir combien il a de paroissiens ». Ces nouveaux fidèles viennent de la campagne, précise-t-il.

Pour lire l'article complet sur le site d'Eglises d'Asie :

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2013-10-04-exode-rural-et-urbanisation-rapide-nouveaux-defis-de-l2019eglise

Tags:
chineurbanisation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement