Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconÉglise
line break icon

Laos : des chrétiens forcés à abandonner leur foi

Eglises d'Asie - Publié le 27/09/13

Un non respect de la loi et de la constitution du pays condamné par l’ong HRW pour la liberté religieuse (1) au Laos

Le 21 septembre dernier, lors d’une réunion des autorités locales avec la population du village de Huay (district d’Atsaphangthong, province de Savannakhet), les chrétiens, – pour la plupart de nouveaux convertis-, ont été sommés d
’abandonner leur foi, sous peine d'être expulsés définitivement de la communauté.

« Ce non-respect de la loi et de la constitution est malheureusement devenu fréquent dans bon nombre de districts où les fonctionnaires locaux agissent comme s’ils détenaient le pouvoir suprême » explique Human Rights Watch for Lao Religious Freedom (HRWLRF), dans une dépêche parue le 25 septembre.

L'ONG basée aux Etats-Unis, qui lutte depuis des années pour l’application des droits de l’homme au Laos, a condamné fermement l'incident. Mais son communiqué a été suivi rapidement d’une nouvelle dépêche ce jeudi 26 septembre. Cette fois, les chrétiens d’un autre village, situé dans le district de Phin, toujours dans la province de Savannakhet, ont été menacés d’être bannis de leur communauté s’ils ne participaient pas aux rituels traditionnels.

Au début du mois, rapporte HRWLRF, les autorités du village de Nonsung avaient convoqué tous les habitants à une réunion officielle. Au cours de celle-ci il avait été demandé aux chrétiens (qui ont augmenté considérablement dans le village depuis la conversion de plusieurs familles il y a quelques mois), de participer aux rites traditionnels de « l’eau sacrée ».

Ce rituel chamanique ancien consiste à boire un liquide préparé par le chamane du village et à prononcer un serment d’allégeance aux esprits (phi) – ce qui revient de fait, pour ces chrétiens, à l’apostasie de leur foi.

Sans ce serment qui prouverait leur attachement aux croyances ancestrales du village mais également leur loyauté et leur obéissance envers les autorités locales, les chrétiens récalcitrants seraient considérés comme ne faisant plus partie de la communauté et seraient donc bannis, ont déclaré les « anciens du village ».

Lire la suite en cliquant l’adresse : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/laos/2013-09-26-les-autorites-des-village-forcent-les-chretiens-a-renier-leur-foi-et-a-ab-revenir-a-l2019animisme-des-anciens-bb

1) Human Rights Watch for Lao Religious Freedom (HRWLRF

I.C

Tags:
asielaosliberte religieuse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement