Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Armes nucléaires : Le Saint-Siège pour une prévention tous azimuts

© DR
Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire du Saint-Siège pour les rapports avec les États
Partager

Intervention de Mgr Mamberti, Secrétaire du Saint-Siège pour les rapports avec les États, à la tribune de l’AIEA… Il fait part de la préoccupation du Saint-Siège pour la situation au Moyen-Orient

      « La vérification est de plus en plus cruciale dans les efforts de la communauté internationale pour prévenir la prolifération des armes nucléaires » et elle doit se faire « au moyen d'inspections internationales neutres », gages de « crédibilité et de bons résultats », déclare Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire du Saint-Siège pour les rapports avec les État, à la tribune de la 57ème conférence générale  de l’AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, basée à Vienne.
 
Alors que la question du démantèlement des armes chimiques constitue le cœur du processus diplomatique mis en œuvre par les occidentaux pour éviter une intervention militaire en territoire syrien, à Vienne, la question du nucléaire est depuis lundi à nouveau sur la table des gouverneurs de l'AIEA pour tenter d’endiguer tout développement d’un programme nucléaire à des fins militaires.
 
Depuis plusieurs mois, la communauté internationale s’inquiète de la volonté iranienne de se procurer l’arme nucléaire sous couvert de projets nucléaires civils. Tous les représentants des 159 Etats membres de l’Agence étaient réunis, dont Mgr Mamberti qui a fait part de la préoccupation du Saint-Siège pour la situation au Moyen-Orient et encouragé à « surmonter les difficultés actuelles par la voie diplomatique, en utilisant tous les moyens mis à disposition pour cela »
 
Pour le représentant du Saint-Siège, il est impératif que la communauté internationale « donne un nouvel élan au processus de désarmement nucléaire » et qu’il y ait « une adhésion universelle et inconditionnelle » aux Traités de non-prolifération et d'interdiction complète des essais nucléaires ainsi qu’à leur application: « La sécurité mondiale ne saurait s'appuyer sur les armes nucléaires », a-t-il insisté, « cela est « essentiel d'un point de vue humanitaire ».
 
A ce propos Mgr Mamberti souligne que le recours à la force n’offre pas de « solution durable dans le temps » mais au contraire ne fait qu'« augmenter la méfiance mutuelle » et entretenir « un sens déformé des priorités concentrées sur des ressources dispendieuses et sans vision à long terme ».
 
Il est temps, a-t-il dit,  de « détourner le matériel nucléaire destiné à des fins militaires vers des activités pacifiques »
 
Pour cela il n’y a qu’une voie: « Redéfinir les priorités » et  établir une nouvelle « échelle de valeurs » qui mobilisent  les ressources vers des objectifs de développement à portées morale, culturel et économique », sachant que « le développement, la solidarité et la justice n’est rien d 'autre  que le vrai nom de la paix, d'une paix durable dans le temps et l'espace ».
 
 
Sources : Radio VaticanZenitVIS

 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]