Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

Syrie : l’escalade marque le pas

Isabelle Cousturié - Publié le 11/09/13

Pris de court par la proposition russe acceptée par la Syrie de destruction de son arsenal chimique, les Etats-Unis et leur allié français laissent une chance à la diplomatie.

« La grandeur d’un homme d’Etat est de chercher la paix et de faire la paix, non pas de faire la guerre et de provoquer la destruction », déclare à l’agence Fides, le Patriarche melkite (gréco-catholique) de Damas, S.B. Grégoire III Laham, aussitôt après le discours à la nation du président américain, mardi soir.

Dans son discours, Barak Obama a confirmé l’intention des Etats-Unis de laisser une chance à la diplomatie  avant d’entreprendre toute action « ciblée » contre la Syrie, rejoint dans sa position par la France  qui annonce ce mercredi qu’elle « restera mobilisée pour sanctionner l'usage d'armes chimiques par le régime syrien », et « explorera toutes les voies au Conseil de sécurité de l'ONU pour un «  contrôle effectif et vérifiable » des armes chimiques.

« Barak Obama veut donner une chance à la diplomatie »… « Damas accepte le contrôle de son arsenal chimique »… « Coup d’arrêt à l’intervention occidentale »…  titrait ce mercredi matin la presse internationale au lendemain de cette annonce de « percée possible » à deux doigts d’une intervention militaire en Syrie.

La proposition russe (un coup de maître de Poutine !) de placer sous contrôle international le stock d’armes syrien a été  acceptée par la Syrie qui s’est également dit prête à rejoindre la convention sur les armes chimiques entrée en vigueur en 1997. Les sénateurs américains ont maintenant une semaine, voire plus, pour évaluer la crédibilité d'un éventuel plan international, alors que s’intensifient les contacts  entre les pays occidentaux et la Russie.

L’Iran, la Chine et la Ligue arabe appuient la proposition russe, alors qu’en Israël, les réactions oscillent entre la crainte que le régime de Damas ne cherche à gagner du temps, sans pour autant accepter une vraie négociation, et l’espoir d’une réelle destruction des stocks chimiques.

Les seuls à afficher ouvertement leur mécontentement du tour que prennent les événements sont les membres de l’opposition syrienne qui  dénoncent une « manœuvre politique  qui n'apportera que davantage de morts et de destructions pour le peuple syrien », et exige de nouveau une riposte contre le régime de Bachar el-Assad.

Le Patriarche melkite, Grégoire III Laham, qui apprécie les efforts diplomatiques, demande une solution politique au conflit en cours en Syrie, renouvelle son « invitation à renoncer à la violence et à ne pas avoir recours à une attaque de quelque type qu’elle puisse être » ainsi que l’ont déclaré les responsables des églises chrétiennes au Moyen-Orient réunis récemment en Jordanie. « Nous renouvelons également à tous les fidèles l’invitation à continuer à prier, comme l’a demandé le Pape, pour la paix en Syrie et dans le monde » conclut-il.

Source: Fides

Tags:
armes chimiquesSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement