Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 11 août |
Sainte Claire d'Assise
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Guerre en Syrie : les évêques craignent le pire

2abkbnm1znyp1c1ld445xng1yisemizg1u42ztpyuj-gfjfxlspcyouyz-4w0e_mpnndnpgyq0cvwsn_5ebh0hs6a1pvcw.jpg

Sophie le Pivain - publié le 29/08/13

De nombreux prélats, au Moyen-Orient comme au Vatican, supplient l’Occident de ne pas intervenir en Syrie.

Alors que la menace d'une intervention militaire occidentale pèse sur la Syrie (Le Figaro), les hauts représentants de l’Eglise multiplient leurs appels à réfléchir aux conséquences de leurs décisions.

Dernière intervention en date, celle de Mgr Antoine Audo, évêque catholique chaldéen dAlep en Syrie, qui va jusqu’à le risque d’une « guerre mondiale » (Radio-Notre-Dame). Peu avant, d’autres évêques avaient fait part de leurs inquiétudes : Mgr Maroun Lahham, vicaire du patriarche latin de Jérusalem pour la Jordanie, affirmait s’attendre « au pire » (RadioVatican). Pour Mgr Louis Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens, une telle intervention « équivaudrait à faire exploser un volcan. » (Radio Vatican)

Au Vatican, le préfet de la congrégation pour les Eglises orientales, Mgr Leonardo Sandri a aussi réagi, souhaitant « que la raison supérieure de la paix et de la vie pour le Moyen-Orient prévale sur toute autre intérêt ou ressentiment. Que la justice, la réconciliation et le respect solidaire des droits personnels et sociaux, également religieux, de toutes les composantes de la population du Moyen-Orient, passent avant toute autre raison pour la communauté internationale. » 

Enfin, Mgr Fouad Twal, Patriarche Latin de Jérusalem a, lui aussi, lancé un appel à la prudence. Nous publions en partie le texte publié sur le site officiel du Patriarcat :

« A l’heure où le Patriarche remarque que le ton monte de plus en plus à la perspective d’une intervention occidentale en Syrie, il élève sa « prière au Saint-Esprit afin qu’Il éclaire le cœur de ceux qui ont entre les mains le destin des populations. » A l’adresse de ces dirigeants, il leur rappelle de « ne pas oublier l’aspect humain dans leurs décisions. » Constatant que « les Israéliens se pressent dans les centres de distribution de masques à gaz et les habitants du Proche-Orient commencent à amasser vivres et provisions », le Patriarche s’interroge gravement sur les risques d’une escalade de violence régionale :

·         « Pourquoi déclarer une guerre alors que les experts de l’Onu n’ont pas encore rendu les conclusions définitives sur le caractère chimique de l’attaque et sur l’identité formelle de ses commanditaires ? On assiste là à une logique qui rappelle la préparation de la guerre en Irak en 2003. Il ne faut pas répéter cette « comédie des armes de destruction massive en Irak » alors qu’il n’y en avait pas. Aujourd’hui ce pays est toujours dans une situation très critique. »

·         « Comment décider d’attaquer une nation, un pays ? Avec quelles autorisations ? Certes, le président américain a le pouvoir de lancer seul des frappes aériennes contre la Syrie (NDLR : tout en informant le Congrès). Mais quid de la Ligue arabe et du conseil de sécurité à l’Onu ? Nos amis de l’Occident et les Etats-Unis n’ont pas été attaqués par la Syrie. Avec quel légitimité osent-ils attaquer un pays ? Qui les a nommés comme policiers de la démocratie au Moyen-Orient ? »


Texte intégral à retrouver en suivant ce lien : http://fr.lpj.org/2013/08/28/syrie-le-patriarche-latin-de-jerusalem-appelle-a-la-prudence/

Tags:
Syrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement