Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Inde : Le sang des martyrs porteur de vocations religieuses et sacerdotales

DIBYANGSHU SARKAR / AFP
Des chrétiennes d'Orissa priant dans une chapelle au pied de la croix de Jésus

 
Partager

Une réalité en Orissa, cinq ans après les terribles violences antichrétiennes de Kandhamal

« La phrase célèbre de Tertullien selon laquelle « le sang des martyrs est semence de chrétiens » est devenue une réalité au sein de l’Eglise en Orissa » : c’est ce qu’affirme Mgr John Barwa SVD, Archevêque de Cuttack-Bhubaneswar, dans l’Etat indien de l’Orissa, dans l’est du pays, dans le cadre du Message publié à l’occasion du cinquième anniversaire des violences antichrétiennes perpétrées dans le district de Kandhamal, qui fait partie de son Diocèse.
 
« En faisant mémoire de ces événements douloureux, nous prions pour ces âmes courageuses et nous réaffirmons notre engagement à promouvoir la paix, la justice et l’espérance » indique le message envoyé à l’Agence Fides, qui ajoute : « Cette mission, face aux persécutions violentes, est devenue la clef de voûte de vocations religieuses et sacerdotales ».
 
Cinq ans après les pogroms de 2008 au Kandhamal, les chrétiens d’Orissa vivent toujours dans la peur, victimes il y a encore quelques mois d’expropriations, de conversions forcées et de menaces de mort de la part des hindouistes.
 
Les fidèles déclarent néanmoins à leur Evêque aujourd’hui : « les persécuteurs ont incendié nos maisons, nos propriétés et massacré nos êtres chers mais ils n’ont pas pu détruire notre foi et ne peuvent nous séparer de l’amour du Christ Jésus. Nous sommes fiers d’être chrétiens et orgueilleux de notre foi ».
 
Tout l’historique des épreuves et souffrances subies pendant des décennies par les chrétiens d’Orissa à lire sur le site de l’agence Fides  qui fait par ailleurs état , dans une autre dépêche, d’enlèvements, conversions forcées et violences à l’encontre des chrétiens dans l’Etat du Tamil Nadu, commentés par différentes congrégations religieuses sur place.

En  mémoire des victimes, une marche pacifique sera organisée le 30 août dans la ville de Phulbani, et un mémorandum remis aux autorités locales pour demander justice et sécurité pour les chrétiens.
 
L’archevêque de Bombay, le cardinal Oswald Gracias, s’est rendu il y a un an dans la zone de Kadamahal où il a été impressionné par la grandeur de la foi des habitants de la région. : « Ce sont de vrais martyrs de la foi, commente le cardinal, il y a 5 ans, on a voulu qu’ils renient le Christ, qu’ils disent qu’ils ne croient pas en Dieu, mais eux ont répondu que cela n’était pas possible car pour eux, le Christ est tout. C’est pour cette raison qu’ils ont été tués et qu’ils ont subi tant de violences ». (Radio Vatican)
 

I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]