Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 17 mai |
Saint Pascal Baylon
home iconAu quotidien
line break icon

Euthanasie : la ministre défend le médecin accusé d’empoisonnement

© NICOLAS TUCAT / AFP

Sophie le Pivain - Publié le 13/08/13

La ministre en charge des personnes âgées a pris fait et cause en faveur du docteur Bonnemaison, accusé de huit cas d’empoisonnement à Bayonne.

Les propos de Michèle Delaunay, ministre chargée des personnes âgées, le 12 août risquent d’envenimer le débat sur l’euthanasie. Celui-ci a été relancé en ce mois d’août par l’affaire Bonnemaison, du nom du médecin mis en examen le 12 août pour avoir provoqué la mort de plusieurs personnes entrées aux urgences de l’hôpital de Bayonne.

Le Parquet de Bayonne, ville d’exercice du docteur Bonnemaison, a retenu huit cas d’empoisonnement sur les neuf qui étaient reprochés au médecin urgentiste, et requis le 12 août son renvoi devant la Cour d’assises.

Anticipant sans scrupule la procédure législative, la ministre, invitée sur France 3 Aquitaine, a aussitôt réagi à cette information, se disant « convaincue que les intentions du Dr Bonnemaison n'étaient pas celles d'un meurtrier ou d'un empoisonneur mais celles d'un médecin qui a pris des responsabilités qu'il conviendra de juger ».

Le procès, qui devrait se tenir en 2014, donnera vraisemblablement lieu à un vaste débat national, puisque Nicolas Bonnemaison a toujours affirmé, soutenu par les défenseurs de « l’euthanasie active » (c’est-à-dire, en réalité, l’euthanasie tout court), qu’il ne regrettait pas ses actes.

A l’annonce de la décision du Parquet, les avocats du médecin ont eux-mêmes annoncé que  celui-ci entendait ainsi « poser les vraies questions de l'euthanasie sans hypocrisie », ajoutant : « Peut-être est-ce la seule solution pour montrer le chemin au législateur comme de nombreux médecins, professeurs, et hommes politiques de tous bords le tentent de façon de plus en plus pressante depuis des années ».

De nombreux défenseurs du respect de la vie humaine ont aussitôt réagi sur Twitter, comme Tudgual Derville  – « Urgence @micheledelaunay : rassurer les âgés arrivant aux urgences (pas les soutiens du Dr Bonnemaison). » – ou KozToujours : « Bon, le glissement funeste vers une euthanasie ss votre accord est déjà assumé par une ministre… et par ses soutiens ».

Une affaire cruciale pour l’avenir de notre société, à suivre !

Tags:
bonnemaisoneuthanasie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
3
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
4
The Agonie of the garden
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
La dernière prière de Jésus
5
PRAY
Mathilde de Robien
Les cinq étapes indispensables d’une prière réussie
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement