Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Syrie : Le père jésuite Paolo Dall’Oglio sur la liste des disparus

marmousa
Partager

Aucune revendication mais beaucoup d’inquiétude après la disparition de ce père jésuite réputé pour ses appels au dialogue et à la solidarité de tous les Syriens.

Une grande incertitude règne sur le sort du père jésuite italien Paolo dall’Oglio, porté disparu depuis lundi soir  dans la ville syrienne de Rakka, ville aux mains des djihadistes de l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL), depuis mars dernier.
 
« Je cherche à avoir quelques éléments qui confirmeraient cette nouvelle parce que mes expériences passées m’ont toujours montré qu’il faut toujours très prudents avec ce type d’information. J’espère en réalité que cette nouvelle n’a pas de fondement », déclare le nonce apostolique à Damas, Mgr Mario Zenari, sur les ondes de Radio Vatican, aussitôt après avoir été informé de ce possible enlèvement.
 
« Chaque jour qui passe je me dis que ce conflit est un sac de nœuds qui se complique de plus en plus, jusqu’à justement ce chemin de croix des enlèvements. Je voudrais rappeler l’enlèvement des deux évêques orthodoxes il ya trois mois, de deux prêtres  également, l’un catholique l’autre orthodoxe, mais aussi de centaines d’enlèvements de Syriens ou d’étrangers  dans le pays. Certains à but politique, d’autres pour des raisons d’extorsion. C’est en fait une véritable plaie qui blesse la nation et la population syrienne. » , conclut-il.
 
Le père jésuite italien, Paolo dall’Oglio, qui a passé trente ans de sa vie en Syrie, avait été expulsé du pays par les autorités de Damas après avoir aidé, dans un monastère du massif de l’Anti-Liban, les victimes de la répression gouvernementale. D’après la télévision syrienne et L'Orient le Jour, il était revenu et se trouvait lundi à Rakka dans l'est du pays, mais aurait été enlevé par des islamistes liés à al Qaïda.
 
Mais la prudence est de mise, renchérit  Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient. Pour lui, «  Si la nouvelle était confirmée, il est anormal que cet ami de la Syrie en révolte ait été enlevé par des islamistes et il faut qu’il soit libéré immédiatement ».
 
De son côté, d’après  le Bureau de presse du Saint-Siège, le supérieur général des jésuites de la Province d’Italie ne dispose pas non plus d’informations pour confirmer ou infirmer l’information de sa séquestration.
 
Sur place, un diplomate occidental, rapporte que le P. Dall’Oglio a traversé la frontière turque pour arriver en Syrie la semaine dernière, ignorant les avertissements de son entourage qui lui déconseillait de se rendre à Rakka, où des islamistes ont capturé plusieurs personnalités. 
 
L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) indique pour sa part que le père jésuite s'était rendu lundi à la rencontre de dirigeants de l'Etat islamique de l'Irak et du Levant (EIIL) pour tenter de négocier la libération de militants kidnappés par ce groupe également affilié à Al-Qaïda. «Il a dit à des militants d'annoncer sa disparition s'il ne revenait pas dans trois jours, or ces trois jours ne se sont pas écoulés», précise à l'AFP Rami Abdel Rahmane. (20minutes.fr)
 
Enfin plusieurs sources à Rakka affirment que « le père Paolo a été reçu à bras ouverts, mais que  l’Etat islamique semble ne pas avoir bien accepté sa position à propos de Tel al Abiad, à la fronrière turque, où ce dernier aurait dénoncé des violences commises contre des habitants kurdes. (Œuvre d’Orient).
 
« Il est des rencontres qui sont rares et précieuses. Des voix et des visages qui s’impriment avec force. Le père Paolo Dall’Oglio est tout cela à la fois », commentait Radio Vatican, il y a un peu plus d’un an en diffusant sur ses antennes un entretien exceptionnel avec le père dall’Oglio.
 
A quelques jours du voyage du pape au Liban (14-16 sept 2012), le père italien avait entrepris un jeûne, en guise de préparation spirituelle. Une manière aussi de prier pour la paix en Syrie son pays d’adoption…
 
Un entretien-témoignage en quatre parties  qui mérite d’être écouté ou réécouter  sur Radio Vatican
 
Pour plus de détails sur la vie et les activités de père Dall’Oglio, lire aussi sur le site de La Croix :
 
– Le jésuite Paolo Dall’Oglio porté disparu 
–  P. Paolo Dall’Oglio :  « Il n’y a pas d’alternative à une démocratie mûre en Syrie 
En Syrie, l'opposition en guerre avec ses groupes djihadistes. En Syrie, l'opposition en guerre avec ses groupes djihadistes
 
 
Tags:
syrie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]